Logo pour impression C'est arrivé à Lyon en 14-18

C'EST ARRIVE A LYON EN 14-18

 
Aidez-nous à compléter cette base.
Envoyez-nous un courriel avec la date, l'événement et la référence de votre information.
N'hésitez pas à joindre une image.
 

1914

  
15 septembre 1914
Devant le pavillon allemand de l'Exposition, on expose des canons et un tank pris aux allemands. (Le 21, ils sont répartis sur plusieurs places de Lyon)

11 novembre 1914
Fermeture de l'Exposition internationale.

30 novembre 1914
Le Conseil municipal, sur proposition du maire, décide de créer une école pour la rééducation professionnelle des grands blessés de guerre.

16 décembre 1914
Ouverture de la première école de rééducation professionnelle pour grands blessés de guerre, rue Rachais (La Buire).

 

1915

14 mai 1915
Ouverture de la seconde école de rééducation professionnelle pour grands blessés de guerre, à Tourvielle.

Juin 1915
Ouverture du "Jardin des blessés", 6 rue de Créqui et 1 boulevard des Belges, sur initiative privée, pour le repos des militaires en traitement à Lyon.

11 septembre 1915
Rapide visite du président de la République (Raymond Poincaré) à Lyon : usines d'armement.

20 novembre 1915
Arrêté municipal instituant une "Commission des cours" destinée à fixer et publier les prix de gros et de détail des denrées alimentaires principales.

18 décembre 1915
Assemblée constitutive de la Société de la Foire de Lyon, tenue à l'Hôtel de Ville.


 

1916

10 janvier 1916
Les tapisseries volées à Saint-Jean par le carillonneur sont retrouvées chez un receleur.

24 janvier 1916
Arrivée du Roi Nicolas de Montenegro, qui s'installe à Lyon avec son gouvernement.

1 mars 1916
Ouverture de la première Foire de Lyon.

1 mars 1916
Ouverture de l'Institut Sainte-Marie des Chartreux, école professionnelle de commerce pour les jeunes filles. 2 place Morel.

27 avril 1916
Ouverture de la première "Cuisine municipale lyonnaise", pour fourniture de repas prêts à emporter, à prix réduits.

27 avril 1916
Conférence de Maurice Barrès, organisée par la section lyonnaise de la Ligue des Patriotes.

Mai 1916
Fondation de la section lyonnaise de la Société Philanthropique d'Impressions pour Aveugles.

31 juillet 1916
Visite aux usines d'armement du sous-secrétaire d'Etat aux munitions (Albert Thomas).

25 septembre 1916
Mort à l'ennemi du général Pierre Girodon. (Né à Lyon, le 25 décembre 1869)

27 octobre 1916
Fondation du "Syndicat des Fabricants de soieries de Lyon"

1 décembre 1916
Mgr Louis-Joseph Maurin, évêque de Grenoble, est promu archevêque de Lyon, en place du cardinal Sevin, décédé.

4 décembre 1916
Mgr Maurin, archevêque de Lyon, est créé Cardinal (La Trinité des Monts).

 

1917

14 février 1917
Incendie et explosion dans la fabrique de tolite installée dans l'usine de la Badische Anilin, à Neuville. 11 morts, 52 blessés.

22 mars 1917
Visite du Président de la République qui se rend à la Foire et inspecte les écoles de blessés et les usines d'armement.

16 mai 1917
A la gare de Perrache, inauguration d'une cantine pour les soldats de passage.

30 juillet 1917
Le Conseil municipal vote la création d'une Ecole technique de jeunes filles. Ouverte le 15 octobre.
  
29 août 1917
Fondation de "La Natalité lyonnaise" par E. Herriot (aide à la maternité et à la première enfance).

Octobre 1917
Fondation, par Léo Trouilhet, de la société de Construction électrique "Calor".

15 octobre 1917
Inauguration de l'Ecole municipale d'enseignement technique féminin.

21 octobre 1917
Inauguration de la Maison des Heures, de Mme Grignon-Faintrenie, 24 rue Confort. Conférences.

 

1918

8 février 1918
Fondation de l'A.I.C.A. (Association Industrielle, Commerciale et Agricole de Lyon et la Région).

27 février 1918
Cérémonie de mise à feu, par la Compagnie des Hauts-Fourneaux et Fonderies de Givors (Etablissements Prénat), d'un deuxième haut-fourneau, le "Joffre".

28 février 1918
Fondation à Lyon de l'Union Fédérale des Associations Française des Victimes de la Guerre et d'Anciens Combattants (Nationale).

Mars 1918
Exposition sur les soins aux enfants du premier âge, organisé place Bellecour par la Croix-Rouge Américaine, qui organise des cours de visiteuses de l'enfance.

3 mars 1918
Cérémonie de fondation du premier pilotis du Palais de la Foire, par E. Herriot.

11 avril 1918
Exécution capitale de Flaguais.

1 mai 1918
L'Etat-major du corps expéditionnaire italien en France s'établit dans les bâtiments de la mairie du VIe, 58/60 rue de Sèze. Y reste jusqu'au 31 décembre 1919.

16 juin 1918
Célébration à Lyon, pour la première fois en France, de la journée des Mères. Président du Comité : le Colonel A. de la Croix-Laval.

14 juillet 1918
Inauguration du pont Wilson.

7 octobre 1918
Ouverture de l'Ecole municipale d'agriculture de Cibeins.
  
15 octobre 1918
Explosion à l'atelier de chargement d'obus de Vénissieux. L'incendie dure plusieurs jours. 2 morts, une centaine de blessés (17 pompiers, 6 gardiens de la paix).

25 octobre 1918
Charles Meyrand, du 261e R.I., est fusillé au Grand Camp. Condamné à mort le 10 juillet pour tentative d'espionnage et organisation de désertion.

26 octobre 1918
Constitution du "Comité lyonnais des intérêts français en Syrie". Le premier en France. (E. Morel, vice-président de la Chambre de Commerce).

 

La base de données "C'est arrivé à Lyon" a été réalisée à partir d’un fichier manuscrit constitué entre 1959 et 1988 par l’archiviste paléographe, alors en charge des Archives municipales, Henri Hours et son équipe.