Logo pour impression Novembre - Décembre 1916

Novembre - Décembre 1916

SUR LE FRONT : LES CONDITIONS DE (SUR)VIE

Mieux que les photographies, les lettres et journaux de guerre permettent de comprendre les conditions extrêmes dans lesquelles vivent les soldats. En plus de la violence psychologique de la proximité avec la mort, les corps sont soumis à de terribles agressions.

Dans les tranchées, les soldats sont exposés aux bombardements, souffrent du froid, vivent dans la boue et la saleté. Des rats gigantesques, attirés par la nourriture et les déchets, répandent des maladies et irritent les poilus jour et nuit. Autres nuisibles, les poux sont responsables de la fièvre des tranchées, causant maux de tête, fièvre et douleurs musculaires. L’insalubrité des tranchées, due à l’humidité froide et persistante, provoque la maladie du pied des tranchées, infection apparentée aux engelures qui dans les cas les plus graves peut causer la gangrène et nécessiter l’amputation. De plus, il règne dans les tranchées une odeur fétide, due à l'urine et la transpiration des soldats. La difficulté d'approvisionnement et la pénurie de nourriture aggrave encore parfois ces terribles conditions de vie des poilus.

 

Carnet de Louis Boyer

Carnet de Louis Boyer, 11-12 décembre 1916
HD_izi_4


Carnet de Louis Boyer

Carnet de Louis Boyer, 24 janvier 1917
HD_izi_5
Cahier de M. Mermet

Journal de Barthélémy Mermet, 23 août 1916
(Lettre d'Armand à Maria du 12 août 1916)
253ii123

 
Le miroir

Le Miroir, 18 février 1917
1c501.1354
Le pinardier

Le pinardier, Aines
La guerre 1914-1918, 150 planches artistiques de la collection personnelle du Command Tournassou, ex-directeur du Service photographique et cinématographique de guerre, pl.39
ic501.354

 
 


 

Pour des raisons de conservation, ces documents ne sont pas tous communicables en salle de lecture