Logo pour impression Septembre - Octobre 1915

Septembre - Octobre 1915

DE L’ARRIÈRE AU FRONT, DU FRONT A L’ARRIÈRE : LES LETTRES

Moment essentiel de la journée, l’arrivée du facteur ou du vaguemestre est attendu avec autant d’impatience au Front et à l’Arrière. L’envoi de courriers depuis Front sur l’ensemble de la durée du conflit correspond en moyenne à une lettre par soldat et par jour.

Un des sujets qui occupe une grande part des échanges épistolaires est le décompte des lettres reçues, le temps mis par celles-ci à être acheminées et l’ordre ou le désordre dans lequel elles sont arrivées, démontrant ainsi l’importance du courrier dans la vie de chacun.

Conscient de l’importance du lien entre les soldats et l’Arrière, l’Etat met en place, dès le début du conflit, des cartes postales militaires imprimées par l’Imprimerie Nationale, gratuites pour les soldats et à franchise postale. En parallèle, les éditeurs privés publient des cartes postales, illustrées le plus souvent de visuels patriotiques ou de propagande « anti-boche », on recense plus de 80.000 modèles différents.

Certains soldats, originaires des régions envahies par l’ennemi, sont cependant coupés de leur famille. Afin de les réconforter, des femmes de la bonne société créent les « marraines de guerre » dont l’activité maîtresse est l’envoi de lettres et de colis aux soldats.

Lettres et cartes postales sont avant tout là pour rassurer les proches. Chacun ménage l’autre, évitant d’aborder les sujets trop douloureux, ou en les atténuant le plus possible. Les sentiments, la douleur de la séparation sont beaucoup plus évoqués que la guerre elle-même et ses difficultés. Il faut dire que la censure veille, les lettres du Front sont envoyées ouvertes et les passages trop explicites ou anti militaristes sont noircis ou découpés. Le plus souvent les soldats s’autocensurent eux-mêmes. Les familles des soldats quant à elles relatent leur routine quotidienne, parlent des enfants et amis, afin que le soldat conserve un lien avec son univers familier malgré l’éloignement.

 

 
 
Carnet Mermet
Agrandir
Voir la transcription


Carnet de JB Mermet, 18 septembre 1915 - 253ii67
Manuscrit de Rossignol
Agrandir
Voir la transcription


Manuscrit autobiographique de Joseph Rossignol, 19 novembre 1917 (Italie
1ii593

 
Manuscrit Rossignol
Agrandir
Voir la transcription


Manuscrit autobiographique de Joseph Rossignol, 13 août 1915
1ii593
Tableau des destinations
Agrandir

2è tableau indiquant la première destination à donner à la correspondance adressée aux militaires de tout grade,
1229WP14

 
marraine
Agrandir

Marraine de guerre,
Illustration de Fabiano, issue de la Baïonnette du 24 août 1916
2C400.467
Rapid Photo
Agrandir

Affiche publicitaire pour le laboratoire photographique Rapid'Photo de Lyon,
Illustration de Louis Touchages, 1917
7fi3348

 
Guignol
Agrandir

Guignol et la guerre 7bis remplace le n°7 interdit par la censure, 2 novembre 1914,
Dessin J. Coulon, texte J. Coquandier; Lyon Edts S. Farges, n°6704
4fi4911
 
 


 

Pour des raisons de conservation, ces documents ne sont pas tous communicables en salle de lecture