Fermer

Carnet de JB Mermet, 17 janvier 1916 - 253ii87

 

Réformes frauduleuses

On vient de découvrir un procédé imaginé par un nommé Cantor pour empêcher les tire-au-flanc de partir au front. L’intéressé s’arrangeait de manière à se contusionner le genou et recevait ensuite une injection d’essence de pétrole qui envenimait sa plaie et le faisait admettre d’urgence à l’hôpital.

Cantor a réussi à passer la frontière, mais dix de ses clients ont été arrêtés et se sont vus infliger 60 jours de prison, qu’ils termineront au front, où ils vont être expédiés sans délai.

 

Les textes sont retranscrits avec l'orthographe des documents originaux, les ratures ne sont pas mentionnées.
retour_haut_de_page
haut