Fermer

Journal de Verrière, 5 août 1914 - 1ii506

 

Samedi 5 Août

Nous attendons d’un moment à l’autre l’ordre de départ : dans la matinée quatre mutilés volontaires ont été fusillés ; Chevalier et moi reprenons la garde ; dans la soirée gros mouvement de troupes ; nouveau convoi de simulateurs ; gra[n]d calme le soir : nous veillons jusqu’à minuit : le canon tonne toute la nuit.
 

Les textes sont retranscrits avec l'orthographe des documents originaux, les ratures ne sont pas mentionnées.
retour_haut_de_page
haut