Logo pour impression Courrier adressée à Mme de Leiris annonçant la mort de son époux, mai 1916

Courrier adressée à Mme de Leiris annonçant la mort de son époux, mai 1916 - 1ii594/1

 

Rapport fourni par l’adjudant de Bataillon Bretault du 3e Bataillon

Mai 1916

Le mardi 2 mai, vers onze heures du matin, alors que nos lignes étaient l’objet d’un violent bombardement depuis le jour, le Commandant de Leiris, qui avait installé son poste de commandement au fortin dans un abri individuel, reçut un éclat de 105 fusant qui lui fractura la cuisse gauche en plusieurs endroits. Aussitôt blessé, il reçut les premiers soins des hommes qui l’entouraient pendant que d’autres se mettaient en quête d’un brancard qui ne fut trouvé qu’une demi-heure après environ.

Transporté au poste de secours par des volontaires, ceux-ci furent, à mi-chemin, victimes d’un coup de canon-revolver qui reblessa (sic) légèrement le Commandant de Leiris. D’autres volontaires purent enfin emmener le Commandant au poste de secours d’où il fut évacué à la nuit sur Landrecourt où il mourut le 4 mai 1916.

Tout contre le Commandant quand il fut blessé, il est pour moi un devoir de signaler l’extrême courage dont fit preuve notre regretté chef, qui chanta pendant tout le temps que dura son pansement et son transport sur le brancard. Cependant, dès qu’il fut blessé, le Commandant de Leiris sut qu’il était perdu. Il passa son commandement au plus ancien Capitaine et fit ses dernières recommandations sur la conduite à tenir au cas d’une contre-attaque ennemie prévue.

Tous les hommes du 3e Bataillon regrettent vivement leur bon et vaillant chef.

 

Les textes sont retranscrits avec l'orthographe des documents originaux, les ratures ne sont pas mentionnées.
Dernière modification : 03/07/2017 11:19