Fermer

Carnet de JB Mermet, 22 mai 1916 - 253ii108

 

Notes personnelles

Maria a reçu aujourd’hui de son frère Armand la carte postale que voici :

Au recto d’une photographie représentant Armand debout sur un amoncellement de ferrailles tordues, restes du « Zepplin » « L85 » abattu, le 5 mai, dans le delta du Vardar par l’armée d’Orient.

- au verso :

Armée d’Orient, 14/5/16

« Ma chère Maria

« Comme je te connais, tu vas encore dire que le Zeppelin est tombé tout seul du ciel. Eh ! bien non, c’est nous qui l’avons abattu, comme nous abattrons maintenant tous ceux qui viendront passer sur nos retranchements.

« Le combat aérien qui s’est livré juste au dessus de nos têtes est bien ce que j’ai vu jusqu’ici de plus angoissant. Cet immense Zeppelin, de 165 mètres, aveuglé par les projecteurs de la flotte alliée et se débattant au milieu d’une grêle d’obus de gros calibre, de fusées éclairantes et de bombes incendiaires, offrait un spectacle véritablement grandiose que je n’oublierai jamais.

« Tu vois, nous travaillons bien. Nous avons tous la conviction que la guerre sera bientôt terminée. Verdun tiendra, mais c’est nous qui entrerons chez les Boches.

- Il me semble que j’y suis déjà.

- Nous les aurons !

 

Les textes sont retranscrits avec l'orthographe des documents originaux, les ratures ne sont pas mentionnées.
retour_haut_de_page
haut