Fermer

Lettre de Jeannette Gautier à son époux Antoine, 30 mars 1915 - 267ii

 

Lyon, le 30 mars 1915

Mon petit chéri

Comme je te le disais ce matin sur ma lettre je suis sortie à 9h1/2 avec mon Mimi malgré que le temps s’était mis à la pluie vers 9h, mais il était tout prêt, nous sommes descendus tout de même et pour faire un voyage blanc car tu ne t’imagines pas qu’ils sont déjà

tous vendus dans les petites tailles, il ne reste que des grandes tailles, les dames m’ont assurées qu’elles en auraient d’autres jeudi matin de retourner voir. Du temps que j’avais Mimi je suis allée dans un autre magasin mais ils n’avaient rien que quelques modèles qui lui allaient tous plus mal les uns que les autres et qui étaient horriblement chers, ce qui fait que j’y ai laissé de côté pour aujourd’hui.

Nous sommes allés après à la BP encaisser le chèque de M. Assada et nous sommes revenus prendre notre tram aux Cordeliers en passant par la rue Grenette, en passant devant une pâtisserie Mimi m’a demandé un gâteau je lui ai acheté un croissant qu’il a tout mangé sans en perdre un morceau, il avait faim sans doute.

 

Les textes sont retranscrits avec l'orthographe des documents originaux, les ratures ne sont pas mentionnées.
retour_haut_de_page
haut