Logo pour impression Journal de campagne d’Auguste Verrière, 25 août 1914

Journal de campagne d'Auguste Verrière, 26 août 1914 - 1ii594/1

 

Je trouve un dépôt de brasserie pour loger les hommes ; la directrice du dépôt nous indique un petit château où nous pourrions sans doute être logés, nous y sommes admirablement reçus par une charmante dame dont le mari est mobilisé au Ballon d’Alsace. Nous avons tous des matelas pour nous coucher ; les enfants viennent nous voir avec

curiosité ; le diner est plutôt triste : une légère inquiétude plane sur nous et notre gaité habituelle tarde à se faire sentir malgré deux bonnes bouteilles de bon vin et du thé excellent. Je puis me déshabiller complètement : depuis quinze jours exactement je n’avais pas pu quitter mes chaussures ; dans la nuit Mr Pointet qui avait trop mangé de saucisson dégueule presque sur le ventre de Badolle.

 

Les textes sont retranscrits avec l'orthographe des documents originaux, les ratures ne sont pas mentionnées.
Dernière modification : 29/08/2017 09:35