Fermer

Joseph Rossignol

 

Fonds Melin Albert - 1 II 593 - A rrivée le 28/01/2014 - Librement communicable

L’auteur de ce recueil est Joseph ROSSIGNOL.

Joseph Rossignol est né le 8 avril 1897 à Lyon (2ème arrondissement). Il est le fils d’Annet Rossignol et de Thérèse Delay-Termoz.

Dans les recensements de la population de 1911, il est mentionné comme résidant rue de l’Hôpital dans le 2ème arrondissement de Lyon. Il vit chez Mme Marie Landi, sans doute sa grand-mère, avec sa mère Thérèse qui est alors couturière et sa sœur Marie, née en 1894, elle aussi couturière.

Au moment de son incorporation, il habite 6 rue de l’Hôpital dans le 2ème arrondissement de Lyon et est employé comme maitre bonnetier.

Faisant partie de la classe 1917, il est appelé plus tôt. En effet, pour éviter la pénurie d'hommes, dès la classe 1914, l’appel est fait par anticipation. Deux mois avant la date prévue d’incorporation pour la classe 1914, 11 mois pour la classe 1915 et plus d'un an et demi d'avance pour les classes 1916, 1917, 1918 et 1919.

L'appel sous les drapeaux anticipé ne veut pas dire pour autant que les hommes se retrouvent immédiatement sous les drapeaux. Les nouvelles recrues font quand même leurs classes avant d'être envoyées au front.

Joseph Rossignol est donc appelé et recruté au bureau Lyon Central dès 1916.

Numéro matricule de recrutement : 1094

Incorporé au 140ème régiment d’infanterie à dater du 7 janvier 1916. Arrivé au corps et soldat de 2ème classe ledit jour.

Soldat de 1ère classe à compter du 13 juillet 1916, il passe au 158ème régiment d’infanterie. Il est aux armées du 14 novembre 1916 au 24 avril 1918. Le 24 avril 1918 il est fait prisonnier au bois de Sénécat. En captivité en Allemagne à compter du 25 avril 1918, il est rapatrié le 22 novembre 1918.

Il décède le 13 février 1949 à Fontaine-sur-Saône.



Le destinataire de ce recueil est Albert MELIN.
Joseph l’a rencontré pendant ses classes : sept mois d’entrainement qu’il accomplit à Lyon entre janvier et juillet 1916.

Camille - Albert MELIN est né le 27 avril 1897 à Treffort dans l’Ain.

Avant d’être appelé, il habite 7 impasse Paquet-Merel dans le 5ème arrondissement de Lyon et est employé de commerce. Il est recruté au bureau Lyon Sud, lui aussi dès 1916.

Numéro matricule de recrutement : 1177

Incorporé au 140ème régiment d’infanterie à dater du 7 janvier 1916. Arrivé au corps et soldat de 2ème classe ledit jour.

Soldat de 1ère classe à compter du 13 juillet 1916, il est aux armées du 14 novembre 1916 au 24 septembre 1919. Le 19 avril 1918, il est intoxiqué par gaz au bois de Sénécat et le 21 avril 1918 il est dit blessé et évacué. Il revient aux Armées le 31 mai 1918.

Il est fait prisonnier et est en captivité du 25 aout 1918 au 25 novembre 1918. Il reste mobilisé à son retour et ce jusqu’au 24 septembre 1919.

Ce fonds a été remis aux Archives de Lyon par Gilles Melin, petit-fils d’Albert.

Il s’agit d’un recueil manuscrit et relié de témoignages et souvenirs de guerre rédigé par Joseph ROSSIGNOL à l'attention de son ami et compagnon de combat Albert MELIN, d'origine lyonnaise, soldat du 140e régiment d'infanterie.

Ce recueil a été rédigé à posteriori à partir de 1918, vraisemblablement à partir de notes prises sur le front. Il concerne surtout les années 1916-1918 et contient des photographies de soldats prises pendant cette période.

retour_haut_de_page
haut