Fermer

Marie Mariotte

 

Fonds Antoine Mariotte - 191 II - Arrivé le 27/11/2008 - Librement communicable


Marie Mariotte

Marie Louise Pierrette Mariotte est née Rochat le 18 septembre 1911 à Saint-Etienne. Elle épouse Antoine Mariotte le 18 novembre 1911 à Saint-Chamond.

Antoine Mariotte (son mari)

Né en Avignon le 22 décembre 1875 il est connu et reconnu comme compositeur et chef d'orchestre.

Après des études à Saint-Étienne pendant lesquelles il suit également des cours de piano, de flûte et de violon, il est reçu à l'École navale à 15 ans et demi et en sort 2ème de sa promotion. Il semble que ce soient les nécessités pécuniaires qui aient guidé ce choix car il exprime assez tôt des regrets de n'avoir pas suivi le Conservatoire.

Officier dans la marine, il est partagé entre sa vie de marin et la musique. Il compose donc pendant ses campagnes : mers de chine, Orient...

Il obtient un congé de six mois et suit, en auditeur libre, les cours de Charles-Marie Widor au Conservatoire de Paris.

Après avoir sollicité une prolongation de son congé, il démissionne de la Marine en 1897. Il entre à la Schola Cantorum où il reçoit l'enseignement de Vincent d'Indy qui lui trouve, entre autres, un emploi inattendu de pianiste chez le comte de Chambrun

À cause de la santé de sa mère, il revient à Saint-Etienne et y enseigne le piano, devient organiste, dirige l'association symphonique et écrit une opérette Armande. Il est ensuite nommé professeur de piano au Conservatoire de Lyon où il restera de 1902 à 1914. En 1908, il achève son opéra : Salomé, d'après Oscar Wilde. Après plusieurs déboires juridiques l'œuvre de Mariotte est finalement présentée au Grand-Théâtre de Lyon le 30 octobre 1908 et rencontre le succès. Elle est reprise à Paris en 1910 à la Gaîté-Lyrique. En 1913, il crée le Vieux Roi, sur un livret de Rémy de Gourmont.

Rappelé à l'activité le 2 août 1914, il est envoyé à Salonique et attrape le paludisme. Lieutenant de vaisseau de réserve à partir du 31 juillet 1917 au port de Toulon, il est fait chevalier de la Légion d'Honneur le 24 janvier 1919 à titre militaire.

Ce fonds a été remis aux Archives de Lyon par Claudette Daneyrolle et Florine Mariotte.

Il est composé des papiers personnels d'Antoine Mariotte (1875-1944): œuvre musicale (partitions), correspondance, revue de presse, photographies.

Concernant plus particulièrement la période de la Première Guerre mondiale ce fonds regroupe des papiers militaires, des souvenirs militaires, de la correspondance adressée à Antoine Mariotte dont des correspondances familiales, un journal intime daté de 1914.

retour_haut_de_page
haut