Logo pour impression 1, place des Archives

Au coeur de la Confluence


Le 19 janvier 1998, le conseil municipal prenait la décision de transférer les archives de la Ville sur un nouveau site, proche de la gare de Perrache, dans un quartier en devenir qui s’étend jusqu’au confluent du Rhône et de la Saône.

Le site du Confluent, objet actuel d’aménagement par les politiques publiques, a été conquis à la fin du 18e siècle sur les eaux grâce à l’énergie de Michel Antoine Perrache. Territoire construit en damier, progressivement occupé par l’industrie, espace de tous les possibles mais quartier rejeté « au delà des voûtes » par le passage de la voie ferrée et la construction de la gare au milieu du 19e siècle, il est aujourd’hui encore promis à un bel avenir.

Le choix qui a conduit à implanter un lieu de conservation de la mémoire dans un vaste espace urbain en mutation, première pierre d’un vaste chantier qui s’ouvre pour une génération n’est pas dénué de symbolique.
C’est affirmer le lien entre mémoire et projet, entre traits de plume et lignes de verre ou de béton, entre patrimoine séculaire et création, entre passé et devenir.

Aller plus loin

Les Archives municipales ont ouvert leurs portes au public le 1er octobre 2001 dans un bâtiment entièrement restructuré qui avait été le premier centre de tri postal de Lyon. Le projet architectural conduit par Albert Constantin a redonné une nouvelle vie à ce bâtiment, au service de la mémoire. En conservant l’ordre architectural des façades du début du 20e siècle, il révèle l’harmonie et l’équilibre des élévations ; il permet de retrouver la conception originelle autour d’une cour centrale, qui devient la salle d’exposition et d’utiliser certains des beaux volumes comme ceux de la nouvelle salle de lecture. Derrière le classicisme des façades, c’est un bâtiment moderne et fonctionnel qui réunit des conditions optimales pour la conservation du patrimoine lyonnais et l’accès du public.

Une deuxième phase de travaux a vu la réalisation de la nouvelle entrée des Archives de Lyon, ouverte au public le 18 mai 2005. Elle donne accès à un vaste hall d’accueil conçu comme un lieu d’expression et de communication derrière une façade de verre qui joue la transparence et donne tout son sens à la réhabilitation du bâtiment. Elle s’ouvre sur un nouvel espace public dénommé place des Archives le 22 novembre 2007 et inauguré officiellement le 6 octobre 2010.

C’est un outil performant pour les Archives de Lyon qui leur permet d’assurer aux mieux leurs missions : conserver et transmettre la mémoire d’aujourd’hui, constituer et organiser, dans le contexte du développement des nouvelles technologies, une mémoire pour demain. Les Archives de Lyon peuvent ainsi s’affirmer comme un espace de réflexion accessible à tous, un lieu de découvertes et de rencontres.