Logo pour impression Berliet

Les usines Berliet

 
 

Cette belle affiche, haute de 81 cm par 61 cm de large, a été réalisée par Draeger à Paris, un imprimeur spécialisé depuis les années 1910 dans l’édition de documents pour l’industrie automobile. Draeger a été l’auteur notamment de notices publicitaires et d’utilisation de marques prestigieuses comme Bugatti, Delage et Talbot. Il travailla également pour des constructeurs lyonnais comme Cottin-Desgouttes et Berliet, dont il deviendra l’imprimeur attitré et l’éditeur, entre autres, de son luxueux catalogue touristique et publicitaire La route des Alpes, décliné en plusieurs langues.
L’imprimeur parisien a traité l’affiche « Les usines Berliet » de la même manière que trois autres affiches répertoriées, dont deux appartiennent à la collection de la Fondation automobile Marius-Berliet (voir plus bas). Le cadre noir bombé en trompe-l’œil, le titre  en oblique et le visuel général sortant d’un halo noir sont  semblables à la mise en scène des deux affiches de la Fondation, « Camions Berliet » et « Autocars Berliet », dont les carrosseries sont révélatrices des immédiates années d’avant-guerre.

Traitée dans une atmosphère dramatique en phase avec le pessimisme et le réalisme poétique de cette période annonciatrice du conflit mondial, l’affiche offre un panorama nocturne de l’usine Berliet de Vénissieux dans lequel on distingue parfaitement, au premier plan, les dépoussiéreurs des cubilots de fonderie. Bâtie à partir de 1916 sur les 400 hectares de l’usine de Vénissieux destinée à la production en grande série des véhicules, la fonderie des usines Berliet traite les pièces en acier et en fonte. Dans la décennie 1930, la production de fonte qui prend le pas sur l’acier moulé est d’environ 500 tonnes par mois.

La fonderie comprend quatre convertisseurs Bessemer pour l’acier et six cubilots pour les pièces en fonte, dont les moteurs. La production d’une importante suie noire par les cubilots exige une installation de dépoussiérage efficace. Sur l’affiche, telles les pattes d’une monstrueuse tarentule, les dépoussiéreurs dominent l’usine de Vénissieux qui semble tourner de nuit à plein régime …


Quatre affiches pour une même série ...

« Camions Berliet »,
Draeger imprimeur,
Paris, 1938.
Collection Fondation
de l’automobile
Marius-Berliet
« Autocars Berliet »,
Draeger imprimeur,
Paris, 1938.
Collection Fondation
de l’automobile
Marius-Berliet
« Les presses Berliet »,
61x81 cm,
Draeger imprimeur,
Paris, 1938.
Collection Didier Mathon


Traitées également de manière mélodramatique par Draeger, les deux affiches que possède la Fondation Marius-Berliet utilisent une palette de couleurs très large, à l’instar des affiches n° 10 et 89 de sa collection. Sur celle des autocars, les pinceaux lumineux zébrant le ciel nocturne évoquent d’ailleurs les projecteurs de la défense anti-aérienne… Avec celle acquise par les Archives et une autre, propriété d’un collectionneur et intitulée « Les presses Berliet », elles font partie d’une même série imprimée durant les années 1938 ou 1939.
Un exemplaire de l’affiche « Les usines Berliet » est par ailleurs conservée à la Bibliothèque Nationale de France à Paris (cote : inv.If aff 03).