Fermer

Les aqueducs romains lyonnais


La Ville de Lyon a acquis en 2004 pour les Archives municipales un ensemble de dessins dont l’existence était connue mais dont on avait perdu la trace depuis près de deux siècles.
Ce sont 127 relevés archéologiques des vestiges aériens de l’aqueduc du Gier sur tout son parcours de Saint-Chamond à Saint-Irénée et d’une petite partie de ceux de la Brévenne et de l’Yzeron. Ces dessins qui concernent trois des quatre aqueducs romains qui alimentaient en eau, avec l’aqueduc des Monts d’Or, la ville de Lyon dans l’Antiquité, ont été dressés par l’architecte lyonnais Guillaume Marie Delorme vers 1760-1780.
Cette acquisition a bénéficié d’une subvention de la Direction des Archives de France et du parrainage de la Générale des Eaux.


> le fonds Guillaume Marie Delorme

> une redécouverte majeure

 

Rédaction des textes : Service archéologique de la Ville de Lyon ; Jean Burdy, académicien, auteur d’une thèse sur les aqueducs romains ; Archives municipales de Lyon.

Reproductions : Jacques Gastineau / Archives municipales de Lyon.

 

Aller plus loin

Jean BURDY, Pré-inventaire des monuments et richesses artistiques, éd. Département du Rhône, t. III : L’aqueduc romain de la Brévenne, 1993 ; t. IV : L’aqueduc romain du Gier, 1996.

Jean BURDY, « Les recherches de G.-M. Delorme au XVIIIe siècle sur les aqueducs romains des Monts du Lyonnais (Yzeron et Brévenne) », dans Actes des journées d’études de l’Union des sociétés historiques du Rhône, 2000, n°XVII, pp.13-22.

Jean BURDY, Les aqueducs romains de Lyon, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 2002.

retour_haut_de_page
haut