Logo pour impression Le stade de Gerland

Le stade de Gerland

 

1914 - 1926



Le stade de Gerland s'est exposé à Munich dans le cadre du mondial de football 2006.
A cette occasion, le musée de l’architecture a proposé du 1er juin au 3 septembre une exposition intitulée : « Architektur+Sport, vom antiken Stadion zur modernen Area », dans laquelle figuraient plusieurs documents des Archives de Lyon : photographies, plans et maquette.

Construit par l’architecte Tony Garnier (1869-1948), réalisé partiellement en 1914, inauguré en 1926, le stade a connu plusieurs aménagements, notamment en 1961 et 1984, dont le plus récent a été réalisé pour la coupe du monde de football en 1998. Il offre actuellement une capacité de 41 842 places individuelles. Il est inscrit à l’inventaire des monuments historiques comme « un chef d’œuvre de l’architecture du béton armé » depuis 1967.

Les nombreux dossiers administratifs et techniques, les plans, les photographies et même les maquettes conservées aux Archives municipales gardent la mémoire de la construction, des aménagements successifs, du fonctionnement et des grandes manifestations, environ 300 cartons et 8 maquettes !


La Ville de Lyon passe commande du stade en 1913 à l’architecte Tony Garnier, en vue d’inclure une section « sport et éducation physique » à l’Exposition internationale de 1914, projet prévu depuis le départ pour devenir une installation permanente. Il s’inscrit dans la politique d’hygiénisme et surtout d’éducation populaire par le sport et l’éducation physique, conduite par le maire Edouard Herriot, s’exprimant dans ces termes dans un journal sportif :
« construire un hôpital, c’est de l’assistance ; construire un stade, c’est de la prévoyance ».

Le stade est construit dans un quartier en développement, à proximité de la halle édifiée par le même Tony Garnier pour les abattoirs, construction commencée en 1909, qui servira de cadre à l’Exposition internationale de 1914, pour être réellement mise en service en 1928.

Tony Garnier propose pour le stade un projet en plusieurs phases. Après l’ouverture en 1914 pour l’Exposition, l’inauguration a finalement lieu en 1926. De nouvelles réalisations comme le stade nautique complètent l’équipement en 1928, l’entrée subit plusieurs modifications au cours de sa conception jusqu’en 1932.

Pièce essentielle mais trop volumineuse pour l’exposition de Munich, la maquette générale du stade de Gerland réalisée par l'atelier Tony Garnier dans les années 1920 a été présentée dans le hall des Archives municipales. Elle a également été présentée pour l’exposition sur l’architecte organisée au centre Georges Pompidou à Paris en 1990.



Le stade des « sports athlétiques » de Tony Garnier a été conçu dans la tradition des stades olympiques de l’Antiquité ; il comportait des pistes d’athlétisme et de course cycliste, des terrains de tennis, puis des terrains de sport collectif, un stade nautique, l’institut d’éducation physique, en fait un stade omnisports.

Dernière modification : 06/12/2012 10:03