Logo pour impression Henri IV

Henri IV et Lyon : du divorce au mariage

Lyon ville humaniste, grande ville européenne d’échanges et de rencontres, constitue au 16e siècle un cadre très favorable au développement d’idées nouvelles et la pensée des réformateurs y trouve à s’exprimer. Elle est même pour une courte période une ville protestante ; le pouvoir municipal, le « consulat », est durant 13 mois de1562 à 1563, aux mains des protestants. Le reflux réformé est ensuite rapide ; au cœur des guerres de Religion, Lyon redevient une capitale catholique, allant jusqu’à se livrer à la Ligue de 1589 à 1593. A la fin du siècle, après des années de guerre qui l’ont épuisée et en partie ruinée, elle réintègre l’ordre royal avec la paix revenue ; Henri IV la choisit pour célébrer son mariage avec Marie de Médicis en décembre 1600.

Quatre siècles plus tard, la statue équestre du bon roi orne le fronton de la façade de l'Hôtel de Ville. Sculptée par Legendre-Héral et installée en 1829 après de longues discussions du Conseil municipal, elle succède à celle de son petit-fils Louis XIV, détruite à la Révolution en 1792.

 


Pour en savoir plus sur l’histoire de Lyon à cette époque :

Henri IV et Lyon, la ville du 17e siècle , actes du colloque tenu en 2010 dans le cadre des commémorations du quadricentenaire de son assassinat, paru aux Editions lyonnaises d’art et d’histoire, 2011.

Lyon lui rend hommage

Place Henri IV
1821-1848, puis 1849-1884.
Actuelle place Ampère (2e)

Rue Henri IV
Tenant : place Ampère
Aboutissant place Carnot
1821-1848
Puis de nouveau le 21 nov. 1849 (délib. CM)

Statue Henri IV : Fronton de l’Hôtel de Ville

Dernière modification : 04/01/2013 16:21