Fermer

introductionles évènements et les causesl'aide aux victimes

 

La consolidation de la colline

La crainte de nouveaux éboulements entraîne rapidement la réalisation de vastes travaux d’aménagement.
Dès 1931, des études sont confiées à des ingénieurs afin de mettre en place un système de drainage des eaux d’infiltration et de consolider les terres sur les lieux de l’éboulement et aux alentours.

A l’occasion du 25e anniversaire de la catastrophe, un monument est érigé en 1955.

*Source des reportages photographiques : services techniques de la Ville de lyon.

 
Plan de situation indiquant les chantiers, sans date.
Plan de situation indiquant les chantiers, sans date. 968 WP 59 
1
1
2
2
3
3
4
4
5
5
6
6
7
7
8
8

1. Vue de l’éboulement de la colline de Fourvière, à Lyon montrant les travaux de consolidation de la colline, sans date.
15 PH -59

2. Vue de l’éboulement de la colline de Fourvière, à Lyon montrant les travaux de consolidation de la colline, à l’occasion de la construction de la cascade, sans date.
15PH 1-86

3. Vue de l’éboulement de la colline de Fourvière, à Lyon montrant les travaux de consolidation de la colline entre la rue Tramassac et la montée du Chemin-Neuf, sans date.
15Ph 1-94

4. Vue de l’éboulement de la colline de Fourvière, à Lyon montrant les travaux de consolidation de la colline, sur la montée du Chemin Neuf, sans date.
15PH 1-101

5. Carte postale relative à la catastrophe de Lyon-Saint-Jean montrant le clairon sonnant l'alarme pour faire évacuer les chantiers avant l’explosion d’une mine, novembre 1930.
4 FI 5450

6. Procès verbal de la séance du Conseil municipal du 1er mai 1939 afin d’entreprendre les travaux de reconstruction.
968 WP 59

7 et 8. Devis estimatif pour la reconstruction du mur de soutènement, sans date.
937 WP 1

Des années après, les craintes d’un autre éboulement subsistent, puisqu’en 1932 une corniche située près du clos Bissardon s’écrase sur des immeubles situés 51 et 52 cours d’Herbouville, faisant 27 morts. En 1977, sur le même cours, un autre immeuble est emporté.
Les causes ? Une accumulation importante d’eaux pluviales derrière des murs de soutènement…

retour_haut_de_page
haut