Fermer

Nicolas Fay de Sathonay (1805-1812)


Lyon, 7 novembre 1762 – Lyon, 27 août 1812


Premier maire de Lyon de la commune réunifiée.

Fils d’un prévot des marchands, Nicolas Fay de Sathonay fait des études de droit à Paris, avant d’obtenir une charge de conseiller au Parlement de Paris.
Ayant émigré pendant la Révolution française, il revient à Lyon au début du Consulat et s’occupe de l’administration des Hospices et du bureau de bienfaisance. Il est membre du collège électoral du Rhône.

La loi du 15 ventôse an XIII (6 mars 1805) confie l’administration de Lyon à un maire unique, assisté de 6 adjoints et 29 conseillers municipaux, nommés par le pouvoir central. Nicolas Fay de Sathonay devient maire.

Le conseil municipal a des pouvoirs très limités. Il se réunit une fois par an, le 4 février, durant une quinzaine de jours. Il fixe les recettes et les dépenses nécessaires au bon fonctionnement de la ville.
Le maire, quant à lui, est cantonné à des questions administratives, financières et relatives à l’état civil.
L’essentiel des pouvoirs est détenu par le commissaire général.
Mais très rapidement, Nicolas Fay de Sathonay prend goût au pouvoir…
Se fondant sur un arrêté du 27 octobre 1800, il crée et organise la police municipale en décembre 1805.
Malgré l’opposition du commissaire général, son initiative est confirmée par le ministre de l’Intérieur.
Il a comme volonté de faire de Lyon un grand centre universitaire. Cependant, il n’obtient rien de la part du pouvoir central.
Du point de vue de l’urbanisme, son projet reste la réédification des façades de la place Bellecour. Mais il se heurte à de nombreuses difficultés et ne peut en faire restaurer qu’une partie.
Fervent partisan de l’Empereur, il propose à plusieurs reprises de faire élever une statue équestre de Napoléon 1er au centre de la place Bellecour.

Il meurt en fonction le 27 août 1812.

Lyon lui rend hommage

Place Sathonay (1er arrondissement)
Tenant : rue Sergent Blandan
Attribué par délibération du conseil municipal le 22 août 1817
Antérieurement : place de la Déserte



Agrandir le plan
retour_haut_de_page
haut