Fermer

Jean-François Terme (1840 – 1847)



Lyon, 11 juillet 1791 – Lyon, 8 décembre 1847


Appartenant à une riche famille de négociants, Jean-François Terme devient médecin. Mais très rapidement, il est attiré par la gestion des affaires publiques.

Son évolution politique est assez conforme à celle de Gabriel Prunelle, dont il devient le 1er adjoint.
Dans le même temps, il s’occupe de l’administration des Hospices Civils de Lyon dont il prend la présidence d’administration le 15 février 1832.
Il fait opérer de nombreuses modifications dans les bâtiments et les pratiques : mise en place d’une meilleure ventilation afin d’épurer l’air de l’Hôtel-Dieu ; suppression du doublement des malades par lit ; création d’une salle pour enfants malades à La Charité ; remplacement des sols en dalles par du parquet plus hygiénique.
Il contribue aussi à la constitution de la digue de la Tête d’Or.

Jean-François Terme

Signature de J.-F. Terme
Signature de J.-F. Terme 

Il est à peine installé comme maire de Lyon le 9 octobre 1840, que la ville est frappée par une terrible inondation. Sa forte présence sur le terrain va contribuer à renforcer sa popularité.
Dès lors, il va œuvrer à de grandes transformations urbaines, afin d’assainir la ville :
- création des quais Saint-Antoine et Fulchiron ;
- développement d’un système d’égouts ;
- percement de la rue Centrale (actuelle rue de Brest) et de la rue Bourbon (actuelle rue Victor Hugo).
C’est lui qui est à l’origine de la mise en place des trottoirs le long des rues de Lyon.

Les autres volets de son action portent sur la défense de la morale, le développement des écoles mutuelles et des salles d’asile (actuelles écoles maternelles).

Il tombe malade le 29 novembre 1847 et décède des suites de son opération.

Le 1er adjoint Clément Reyre n’a pas le temps de se faire confirmer dans ses fonctions : les événements de février 1848 arrivent…


Lyon lui rend hommage

Rue Terme (1er arrondissement)
Tenant : rue du Jardin des Plantes
Aboutissant : rue d’Algérie
Attribué par délibération du conseil municipal le 4 août 1854
Antérieurement : petite rue Sainte-Catherine




Agrandir le plan
retour_haut_de_page
haut