Logo pour impression Les travailleurs municipaux

Le premier journal syndical

 

En septembre 1909 était publié le premier journal syndical du personnel de la Ville de Lyon.
Ce journal est paru sans discontinuer depuis 1909 sauf pendant quelques mois sous l’Occupation et il paraît toujours. L’Echo des travailleurs municipaux est devenu l’Action des communaux le 1er mai 1936 puis la Tribune des municipaux de Lyon, aux lendemains de la guerre en septembre 1945, titre qu’il a gardé.

Au cours des années, il a rendu compte des luttes, des succès, des difficultés, des drames. Notamment au cours de la guerre 14-18, il égrenait la liste des syndiqués CGT tombés lors de cette boucherie. Il a rapporté aussi les divisions, les scissions de 1921-1922, 1947-1948, l’effroyable catastrophe de Feyzin en 1966 où 8 pompiers adhérents à la CGT trouvèrent la mort. Mais il n’y a pas que des drames. On sent souvent dans les écrits, s’affirmer l’espoir et la foi dans l’avenir, particulièrement en 1936, lors de la réunification qui a eu lieu chez les municipaux de Lyon fin décembre 1935, trois mois avant le Congrès de Toulouse.

Au-delà de ces moments forts, en raison de sa longévité, le journal contient une mine d’informations sur les transformations des métiers exercés à la Ville de Lyon, l’évolution du contexte professionnel et des moyens d’information et de communication, durant un siècle.

En 2009, pour le centenaire du journal, les Archives municipales et l’institut CGT d’histoire sociale du Rhône se sont associés pour proposer une exposition retraçant les grands moments éditoriaux de ce journal, dans l’actualité nationale et locale, au service du personnel municipal.
> Découvrir l'exposition

Le journal a été numérisé et les numéros parus pendant la guerre de 14-18 sont en ligne.
> Découvrir les journaux