Logo pour impression Comité d'Intérêt Local Sud Presqu'Île

Comité d'Intérêt Local Sud Presqu'Île



logo cil

 

Lyon a vu se multiplier les "associations de quartier" dès la seconde moitié du XIXe siècle. Leur implantation est très variable et leurs préoccupations prioritaires concernent la voirie, les transports, l'eau. Leur création va être stimulée par la loi sur les associations de 1901.
Mais le véritable acte fondateur date de 1907, à l'occasion d'une réforme du réseau des tramways lyonnais voulue par Edouard Herriot qui souhaitait reporter les têtes de ligne vers la périphérie de la ville afin de désencombrer le centre ville.

Cette réforme conduisait dans les faits à supprimer la ligne place du Pont- gare de Vaise et elle déclencha une "mobilisation générale "des habitants du 3e arrondissement. En mars 1907, suite à l'échec relatif de leurs revendications, le comité de la place du pont et le comité de défense des intérêts ouvriers et industriels vont fusionner en une "vaste et permanente" organisation et former la Ligue lyonnaise pour la défense des intérêts locaux. Le Manifeste de la ligue est rédigé par C. Jamme, dessinateur dans une usine et président du comité de la place du Pont. Elle se veut apolitique, ayant pour objet immédiat le bien-être public, l'intérêt de la cité et le droit des citoyens ; elle milite contre "l'incurie de l'administration", les "abus de pouvoir" et se donne pour mission de défendre les "humbles" et les isolés. Elle servira de modèle aux comités qui vont se créer un peu partout mais il y aura aussi des fédérations locales parties de la base. De nombreux comités vont donc se créer à Lyon et dans les communes de la périphérie.

Le Comité d'Intérêt Local Sud Presqu'Ile est membre de l’Union des Comités d’Intérêts Locaux du Grand Lyon.

Dernière modification : 12/08/2014 14:30