Fermer

L'hommage des lyonnais aux victimes des attentats du 13 novembre

 
Collecte
 
En décembre dernier, les Archives municipales de Lyon ont collecté une grande partie des objets et documents qui avaient été déposés sur les places Bellecour et des Terreaux. Ont été intégrés dans les fonds des archives les documents restés lisibles malgré la pluie. De même, quelques objets significatifs ont été pris en charge, tels des lumignons décorés à la main. Les fleurs et les lumignons non décorés n'ont pas été retenus.

Ces documents et objets représentent quatre boîtes d'archives, outre quelques dessins de grand format conservés à plat. De plus, les Archives municipales conservent plusieurs reportages photographiques des lieux de dépôt initiaux de ces objets.
L'interprétation de ces sources relève des chercheurs, qui auront la possibilité de les croiser avec d'autres témoignages. On retiendra qu'elles fournissent un instantané de l'intense émotion provoquée par les événements dramatiques de l'an dernier. Elles sont complémentaires d'autres collections, et notamment de celle des Archives de Paris. Moins fugaces peut-être, elles ne constituent que peu de choses au regard des messages diffusés sur les réseaux sociaux.

La conservation de ces documents est un dilemme pour les restaurateurs. Sales et constitués de matériaux humbles - papier souvent récupéré, adhésifs et même pansements - ces objets courent le risque de disparaître à brève échéance. C'est pourquoi des mesures preventives ont été prises pour réduire le risque de dégradation : les dessins ont été dépoussiérés, mis sous presse et séchés avant d'être reconditionnés. Toutefois il a été décidé de ne pas recourir aux mesures de restauration habituelles, qui auraient pu dénaturer les documents.
Ainsi les adhésifs de fortune ont été laissés en place.

Il est possible de consulter ces documents depuis le mois de janvier dans la salle de lecture des Archives municipales de Lyon
 
retour_haut_de_page
haut