Sommaire

BB

Page 7

 

Cote : BB 061 

Référence informatique : 00000061 

 

Registre : couverture parchemin, In-folio, 372 feuillets, papier     

1542-1544

Délibérations consulaires, 1542-1544.  

Actes consulaires.

- Ordre de procéder par autorité de justice à l'éloignement des pourceaux de la commanderie de Saint-Antoine, durant les mois d'été, " à cause de la puanteur qu'ils rendent par les rues où ilz passent. " _ Défense aux habitants de la cote Saint-Sébastien de déposer des terres et autres matières " es rues d'icelle montaigne, que l'eau puisse mener contre _ bas, sur grosses poynes ; " _ à toute personne venant de Genève d'entrer à Lyon, " à cause que l'on se meurt de peste ou dict Genève, et qu'on n'y amène aucuns poissons venans du lac dudict Genève, sur grosses poynes. " _ Lettre de cachet du Roi enjoignant à M. de Saint-André, gouverneur de Lyon, de se rendre sans délai à son poste, parce qu'il avait connaissance que l'ennemi voulait venir attaquer la ville, en passant par la Bresse ; _ choix de M. de Saint-Remy, " qu'on dit estre fort expert, quant aux réparacions et fortifications des villes, " afin de le consulter sur ce qu'il y aurait à faire pour mettre la cité en état de défense ; _ proposition faite par les recteurs de l'Aumône générale, qui nourrissaient un grand nombre d'ouvriers sans emploi, mais néanmoins valides, d'envoyer ces hommes travailler aux remparts de la ville, afin d'alléger d'autant les charges de leur établissement ; _ mandement de 7 livres tournois à Henri Loume, peintre, " pour avoir tiré et painct en papier l'assiète et murailles de la ville, par ordonnance de Mgr le gouverneur. " _ Proclamation, à son de trompe, des nouvelles portant que, " auprès de Carignan (à Cérisolles) en Piémont, Dieu " a donné victoire aux gens de guerre du Roy, contre les Espaignolz, Ytaliens, lansquenetz et autres estans à la soulde de l'Empereur, et y ont prins soixante-douze enseignes des dicts gens de l'Empereur, etc. " _ Ordre à François Sala, capitaine de la ville, de livrer aux poudriers du salpêtre des magasins de la commune, pour renouveler les vieilles poudres. _ Envoi de Claude de Montconys et de Hugues Vidilly en Lyonnais, Forez, Roannais, Blaisois, Auvergne et Bourgogne, pour faire exécuter les lettres patentes du Roi portant que tous les blés de ces pays seront transportés à Lyon pour l'approvisionnement de la ville. _ Ordre du Roi prescrivant à M. de Saint-André de procéder à la montre générale des hommes des trente-huit quartiers de Lyon, depuis l'âge de dix-huit jusqu'à soixante ans ; _ recommandation portant que " le jour de ladicte montre nully face sonner et péter coulovrynes ne hacquebutz, sy ce n'est ung coup sur le pont du Rosne et ung autre sur le pont de Saône, quant le capitaine (Francois Sala) le commandera. " _ Nomination de Georges Regnoard à l'emploi de lieutenant du capitaine de la ville. _ Avance de 100 livres tournois à Barthélemi Aneau, principal du collége de la Trinité, à valoir sur son traitement annuel fixé à la même somme, " pour faire ses provisions pour l'entretenement dudict colliége. " _ Mandement de 20 livres 8 sols tournois à Jean de Crane, peintre, pour les écussons et armoiries peints par lui sur les enseignes de taffetas, qui avaient été confectionnées pour servir à la montre générale des pennonages de la ville, etc.

Cote : BB 062 

Référence informatique : 00000062 

 

Registre : couverture parchemin, Petit in-folio, 325 feuillets, papier.     

1544-1546

Délibérations consulaires, 1544-1546.  

Actes consulaires.

- Procès-verbal détaille de la montre générale des habitants de Lyon. _ Envoi d'un sergent royal dans le Beaujolais, le Forez et l'Auvergne pour signifier aux receveurs des tailles de ces pays d'expédier à Lyon les deniers affectés par le Roi à la solde des pionniers qui travaillaient aux fortifications de la ville. _ Réception des cardinaux (ils ne sont pas nommés) qui se rendaient auprès du Roi pour traiter de la paix entre ce prince et l'Empereur ; _ publication de la paix conclue à Crespy et réjouissances publiques faites à cette occasion. _ Ordre de lever 5 sols d'entrée sur chaque bouc ou chèvre amené à Lyon, où une grande quantité de ces animaux étaient introduits, de préférence aux moutons, qui payaient le pied-fourché ; _ ordonnance de M. de Saint-André, qui réduit cette taxe à 2 sols 6 deniers. _ Tarif des droits d'aide à payer à la douane de Lyon pour les draps de soie et les velours venant de Gênes et d'ailleurs. _ Ordre de faire payer 15 sols par quintal du tonneau de mercerie de Paris et 3 sols 6 deniers pour le même poids de livres imprimés. _ Cas de peste signalés dans plusieurs maisons de la ville ; _ ordre de faire palissader les cimetières de l'Hôtel-Dieu, de Saint-Nizier et autres paroisses de la ville, pour y enterrer " les suspects de peste. " _ Adjudication au rabais des travaux de déblaiement des fossés de la ville, depuis le boulevard de Saint-Sébastien jusqu'au quartier Saint-Vincent. _ Requête de Corneille de La Haye pour obtenir, en sa qualité de peintre de la Maison de M. le Dauphin, l'exemption de l'aide sur l'entrée du vin. _ Ordre de faire construire un four au collége de la Trinité, " pour cuyre le pain du dict colliège et non pour autres. " _ Dispositions adoptées pour les expéditions d'actes consulaires qui seront délivrées aux particuliers. _ Recouvrement des lettres patentes conférant la noblesse au corps consulaire de Lyon et qu'on croyait perdues ; _ ordre de réintégrer cette pièce aux archives de la ville et de ne la " tyrer hors, ne aultres titres et documens de la dicte ville, sans ordonnance du Consulat et sans escripre et matriculer au papier pour ce ordonné, estant en la dicte archive, et en faire récépicé par celluy ou ceulx esquelz l'on les baillera. " _ Remontrances adressées au cardinal de Tournon sur la mission du capitaine Paulin, lequel, " passant par cette ville, a dit avoir charge de prendre et mectre en garde la fille Pierre Durand pour la marier à certain gentilhomme à qui le Roi veut qu'elle soit mariée, etc. "

 

 

Cote : BB 063 

Référence informatique : 00000063 

 

Registre : couverture cuir, In-folio 286 feuillets, papier.     

1544-1545

Délibérations consulaires, 1544-1545.  

Actes consulaires.

- Ventes à l'encan de six batelets hors d'usage, qui avaient servi pendant deux ans à tendre la chaîne traversant la Saône, en face d'Ainay. _ Sollicitation de lettres royaux pour faire réparer le pont d'Oullins aux frais des habitants des paroisses et mandements qu'il desservait. _ Invitation aux vicaires de l'archevêque de Lyon à faire construire une porte à l'entrée de la rue conduisant au château de Pierre-Scise, " pour obvyer aux larrons qui vont voler le bois et matières des remparts faictz aus droits du dict Pierre-Scize. " _ Ordre d'employer l'excédant des bois destinés aux fortifications et bâtiments de la ville à " poster (planchéier) les classes du colliège de la a 'Trinité, qui sont pavées de pierre et rendent grand froydeur aux petits enfans " _ Refus articulé par le duc de Guise, gouverneur de la Bourgogne, de laisser tirer des blés de ce pays ; _ offre qu'il fait. par compensation, au Consulat de livrer passage à cette denrée dans son gouvernement, pourvu qu'elle vienne d'ailleurs. _ Choix de Silvestre Serrier, chirurgien _ barbier, " qui est desja infect et a pensé la Belle Hostesse (veuve de Michel Burryn, rue de la Gerbe), "pour faire le service de l'hôpital Saint-Laurent, aux gages de 30 livres par mois. _ Lettres closes du Roi enjoignant aux officiers de la Sénéchaussée de Lyon de dresser sans retard, pour le transmettre à son Conseil privé, un état au vrai de tous les " deniers, munitions, voytures et autres choses quelzconques mis sus et imposées " depuis cinq ans dans cette circonscription judiciaire, etc. _ Placards séditieux affichés, tant contre le pilier de justice du pont de la Saône que dans la ville, et " incitant la justice de donner ordre au faict du blé qui eschérit journellement, autrement y leur en prendra mal, etc. " _ Autorisation donnée aux recteurs de l'Aumône générale de faire la procession générale des pauvres (elle avait lieu quatre fois par an, le premier dimanche de chacune des foires de la ville), " à la manière acoustumée, pour esmouvoir le peuple et marchans étrangers à donner à la dicte Aulmosne. " _ Lettres royaux obtenues par les habitants de Lyon et du Lyonnais pour l'exemption des tailles et autres impositions " dont ceux des pays de Bresse, Dombes et Daulphiné les veulent coctiser pour raison des biens qu'ils tiennent et possèdent aus dicts pays. " _ Ordre de garnir de plaques de fer la porte de la tour, où étaient enfermées les poudres de la ville, d'en fermer les fenêtres et de charger le plancher de terre pour éloigner le danger du feu et assurer la conservation de ces munitions ; _ de contraindre le chapitre de Saint-Nizier à payer le pavé nouvellement établi le long de sa vigne hors la porte de Saint-Georges, autrement on ne lui acquittera pas un terme échu de la pension qu'il possédait sur les gabelles de la ville. _ Convocation d'une assemblée générale du clergé, de la magistrature et du commerce de Lyon pour aviser au moyen de secourir l'Aumône générale, dont la situation était gravement compromise par la pénurie de blé et le manque d'argent, etc.

Cote : BB 064 

Référence informatique : 00000064 

 

Registre : couverture cuir In-folio, 332 feuillets, papier.     

1545-1546

Délibérations consulaires, 1545-1546.  

Actes consulaires.

- Ordre à Olivier Roland, maître maçon, de faire planter des pilotis contre la tour commencée sur le Rhône, près Saint-Clair, pour établir un éperon dans le fleuve, afin d'interdire l'entrée et la sortie de la ville sur ce point. _ Observations présentées au Consulat par Jean Flebergue (Kleberger, originaire de Berne et personnage très-populaire, à Lyon), relativement à la place de conseiller-échevin qu'il refusait d'accepter à cause de son grand âge, de ses affaires et " mesmement qu'il n'est enfant de ville ne de langue françoise. " _ Protestation des conseillers-échevins contre la conduite de ceux de leurs collègues qui, s'absentant de la ville pour des motifs privés ou sous un prétexte futile, retardaient par cela même l'expédition des affaires de la commune. _ Ordre de fournir à Jacques Coulaud, receveur de la ville, qui était " vieil, caduc, gouteux et mal aisé de sa personne, " une litière à deux mulets et un autre mulet de bat, pour aller, conformément à l'édit du Roi, rendre ses comptes à Paris. _ Cession momentanée de la ferme du couponage et du cartelage, qui appartenaient à l'archevêque et au chapitre de Lyon, sollicitée par le Consulat, sauf à dédommager raisonnablement les fermiers actuels de ce droit ; _ motifs de cette démarche. _ Permission demandée par les habitants de Saint-Just de labourer les champs et de cultiver les vignes qu'ils possédaient dans l'enceinte de la " citadelle " construite au-dessus de ce faubourg. _ Représentations des recteurs de l'Aumône générale au sujet d'une épidémie qui décimait les petits enfants de l'hôpital de la Chana ; _ ordre de faire ventiler l'établissement et. si ce moyen ne suffit pas, d'évacuer les enfants sur le bâtiment neuf de l'hôpital Saint-Laurent. _ Offre faite par Pierre Martin, citoyen de Lyon, de prendre la ferme du pied-fourché, au prix de 21,000 livres tournois pour un an ; _ prolongation de cette aide demandée au Roi pour en consacrer le produit au remboursement des 66,000 livres tournois que le Consulat avait empruntées aux habitants de la ville pour la solde des gens de guerre. _ Poursuite judiciaire dirigée contre les bouchers de Lyon, qui " se sont tellement mutinez et monopolez (à cause de l'aide du pied-fourché) qu'ilz ne veulent entrer ne tuer chair en la dicte ville, tellement qu'il est dangereulx qu'il n'en advienne scandalle ; " _ sergents envoyés pour saisir et emprisonner les récalcitrants, et pour prendre le bétail que " les dicts bouchers avaient caché et mussé dans leurs granges, hors la dicte ville, " afin de le faire abattre et livrer à la consommation. _ Requête de Mathieu Bernard et consorts, pêcheurs d'aloses et de lamproies, à Lyon, pour être dispensés de payer la gabelle qu'on exigeait d'eux, contre l'usage, sur ces sortes de poissons. _ Offres de service adressés par le Consulat au clergé de Saint-Jean, à l'occasion du grand pardon et du jubilé qui devaient avoir lieu le jour de Saint-Jean-Baptiste, et attirer un grand concours d'étrangers dans la ville ; _ mesures de sûreté et de police commandées par la circonstance ; _ ordre : aux boulangers de cuire en conséquence pour les besoins de la multitude ; _ d'établir un pont de bois derrière l'église de Saint-Jean, " tirant droict à Rontallon" pour faciliter le passage de la Saône et diminuer l'encombrement. _ Arrivée de M de Maugiron, qui, sur l'ordre d u Roi, s'était rendu à Lyon avec cinquante chevaux de sa compagnie, " à cause de certains lutérians (luthériens) qui délibèrent faire quelque scandalle, le jour du Corps Nostre Seigneur, "lequel coïncidait avec la solennité du grand pardon et du jubilé, etc.

 

 

 

 

 

Cote : BB 065 

Référence informatique : 00000065 

 

Registre : couverture parchemin, Petit in-folio, 188 feuillets, papier.     

1546-1547

Délibérations consulaires, 1546-1547.  

Actes consulaires.

- Mandement de 60 écus d'or au soleil à Jean Bas et à Louis Bolyer, pour la construction d'un pont en bois sur la Saône, entre l'église de Saint-Jean et Rontallon, à l'occasion du grand pardon et jubilé de la Saint-Jean. _ Remise à Humbert Gimbre, à Thomas de Pierre-Vive et à l'élu de Vinolx, recteurs de l'Aumône générale, " d'ung gros livre en papier, couvert de vert doré, où sont les armes de la ville, pour escripre et enregistrer les dons et légatz qui sont faictz à la dicte Aulmosne et pour autres affaires d'icelle. " _ Division de la ville par quartiers, pour la pesée du pain et la visite chez les boulangers. _ Plaintes réitérées contre les filles de joie de la rue Ferrachat, située dans le voisinage de l'église Saint-Georges et où " illec s'est faict et faict journellement plusieurs baptures, scandalles et tumultes, à cause des dictes filles de joye, qui souvent se viennent baptre jusques auprès et dedans la dicte esglise, avec leurs ruffians ; " _ mésaventure d'un prêtre ,lequel ayant sermonné des jeunes débauchés qui jouaient dans le cimetière de Saint-Georges, fut assailli par eux et "luy donnarent grandz coups de pierre, pougnard ou dagues, tellement qu'ilz lui fendirent la joue jusques aux dents et le blessarent usque ad necem." _ Expédient imaginé par certains bouchers pour se dispenser de payer la location des boutiques de la nouvelle boucherie de la Lanterne. _ Plainte portée par Barthélemi Aneau, principal du collége de la Trinité, contre des mariniers du Rhône qui, s'étant introduits furtivement dans cette maison, à l'heure de la récréation, avaient, sous un prétexte dérisoire, battu et blessé grièvement plusieurs écoliers ; _ ordre au procureur général de la commune de poursuivre à outrance les auteurs de cette sauvage agression. _ Rapport de Jacques de Bripio et de Philibert Troignard sur les injures et violences dont ils avaient été l'objet de la part de certains artisans de la ville, pendant que ces commissaires faisaient donner la sépulture aux pestiférés et distribuaient des vivres à ceux qu'on avait séquestrés dans leurs maisons. _ Ordre d'ôter, après les vendanges, la clef de la citadelle de Saint-Just aux gens qui avaient eu la permission d'y travailler leurs champs et leurs vignes, " pour obvyer que la dicte citadelle ne soit gastée et vienne à ruyner. " _ Dérogation, en faveur du jeu de l'arquebuse de Lyon, à l'édit du Roi qui défendait aux habitants de la ville de porter des armes et leur enjoignait de les déposer à la Maison commune ; _ ordre au roi de l'arquebuse de dresser un rôle des hommes de sa bande et de le remettre à François Sala, capitaine de la ville, qui le vérifiera tous les quinze jours, " et leur est permis d'user des dictes hacquebutes pour leur jeu et la défense de la ville quant leur sera commandé par le dict capitaine et la justice. " _ Nouvelle de la mort du roi François Ier, survenue à Rambouillet : _ invitation aux agents d'affaires de la ville, présents à Paris, à former une députation pour aller " faire la révérence à M. le Daulphin, à présent Roy, " lui demander la confirmation des priviléges de la commune, etc.

Cote : BB 066 

Référence informatique : 00000066 

 

Registre : couverture cuir, In-folio, 213 feuillets, papier.     

1547-1548

Délibérations consulaires, 1547-1548.  

Actes consulaires.

- Rupture des barrières de la Loge des changes, faite à main armée, pendant la nuit ; _ communication de cet événement donnée au clergé de Saint-Jean qu'on soupçonnait d'avoir participé à l'affaire. _ Ajournement, à la foire la plus prochaine, de la procession des pauvres de l'Aumône générale, en raison des chaleurs excessives et de la peste, qui se propageait rapidement dans la ville. _ Remplacement des barrières en bois de la Loge des changes par deux chaînes de fer fixées à des poteaux plantés à chaque extrémité de la rue où ce local était situé. _ Cortège désigné pour aller au-devant du corps de M. le Dauphin (François, fils du roi François ler), que l'on conduisait de Tournon à " Sainct-Denys en France ; " _ refus des joueurs de l'arquebuse de porter les torches préparées pour cette cérémonie, " disans que pour la force, tuition et deffense de la ville ilz sont prestz pourter leurs cahquebutes et se mectre en armes, mais de pourter les dictes torches ilz n'en feront riens, etc. ; " _ relation de l'entrée à Lyon du convoi funèbre de M. le Dauphin. _ Injonction aux tripiers de vendre leur marchandise aux triperies ordinaires de la ville et non aux portes des églises, comme ils s'étaient avisés de le faire, depuis un an. _ Ordre de faire sculpter les armes du Roi et les écussons de M. de Saint-André et de la ville, pour en décorer le grand boulevard de Saint-Sébastien, qui était complètement achevé. _ Choix définitif des conseillers-échevins Jean Tignat, juge civil et criminel de Lyon, Jacques Fenoyl, seigneur de Saint-Martin, François Sala, capitaine de la ville, et de Gabriel de Russy, contrôleur des deniers de la commune, pour aller en cour rendre foi et hommage au roi Henri II, etc. ; _ mémoires et instructions donnés à ces députés. _ Ordre d'afficher à la porte du pont du Rhône et d'y fixer avec des crampons de fer " le patafle contenant la forme et manière de lever le barraige du dict pont ; " _ recommandation expresse au fermier de n'exiger autre chose que ce qui est porté au tarif. _ Suppression du " berlan et jeu de quilles faict par le bourreau à la porte Sainct-George, " et dont se plaignaient les habitants de ce quartier. _ Surveillance exercée à l'égard de certains mariniers du Rhône, qui parcouraient la ville, précédés de tambourins et portant des chapeaux, des livrées et des enseignes de couleur blanche, verte et jaune, " qui pourroient mouvoir quelque mutination et surprinse." _ Poursuites dirigées contre le cardinal Gaddi, abbé d'Ainay, qui, après avoir expulsé les religieux de ce monastère, s'en était approprié les revenus. _ Transfèrement de la Loge des Changes dans la rue de Flandre, près l'église de Saint-Eloi ; _ réprimande adressée aux marchands étrangers pour avoir opéré ce déplacement sans autorisation, etc.

Cote : BB 067 

Référence informatique : 00000067 

 

Registre : couverture parchemin, In-folio, 283 feuillets, papier.     

1547-1548

Délibérations consulaires, 1547-1548.  

Actes consulaires.

- Projet de construction d'une nouvelle Loge des Changes, sur le pont de la Saône. _ Fixation du salaire des maçons, charpentiers et manoeuvres, lesquels, quoique le blé ne valût que 8 ou 10 sols le bichet, n en exigeaient pas moins 8 sols par journée de travail, comme du temps où le froment coûtait de 50 sols à 3 livres le bichet. _ Ordre de faire déplacer trois moulins établis sur le Rhône, et qui compromettaient les murailles et fortifications de Saint-Clair, auxquelles ils étaient amarrés ; _ de faire voûter la tour Serpolet, située au-dessus de Saint-Just, et où étaient conservées les poudres et autres munitions de la ville. _ Lettres patentes du Roi portant réduction des douze conseillers de la ville de Lyon à un prévôt des marchands et quatre échevins, avec un procureur et un secrétaire " qui seront esleuz de forme et manière de ceulx de Paris. " _ Apparition, dans les environs de Lyon, d'une bande de brigands, qui tuaient et détroussaient les voyageurs venant dans la ville ; _ commandement à Pierre Jehan, prévôt des maréchaux de Lyonnais, " qui prent 1,200 livres de gages sur le pays, qu'il face mieulx son devoir de prendre et de pugnir les dicts malfaiteurs qu'il n'a faict par le passé. " _ Injonction faite au Consulat, par le clergé de Lyon, d'envoyer à la Chambre des Comptes de Paris, dans le délai d'un mois, un double des comptes des deniers patrimoniaux de la commune, sous peine de 500 livres tournois d'amende. _ Menace faite aux conseillers-échevins, par Martin de Troyes, trésorier et receveur général de l'extraordinaire des guerres, de les jeter en prison, de leur envoyer des garnisaires et de procéder à la vente de leurs biens et marchandises, s'ils n'acquittent sans retard la somme de 16,500 livres due par la ville pour la solde des gens de guerre. _ Décision des notables, terriers et maîtres des métiers de la ville, assemblés extraordinairement, portant qu'il ne sera fait aucune démarche pour l'exécution des lettres patentes du Roi concernant la réorganisation du corps consulaire. _ Prolongation de la foire de la Toussaint, pendant dix jours, à cause d'une inondation formidable qui, à la suite de pluies torrentielles, avait coupé toute communication entre Paris et Lyon et retardé l'arrivée des négociants et de leurs marchandises dans cette dernière ville. _ Sentence du sénéchal de Lyon qui ordonne la démolition de certaines maisons et boutiques bâties sur le pont de la Saône, afin de mettre à découvert et de réparer la pile sur laquelle on les avait assises. _ Legs de 1,000 livres tournois fait par Thomas (ou Thomassin) Gadagne, seigneur de Beauregard, originaire de Florence, pour les réparations et l'entretien du grand corps de logis de l'hôpital Saint-Laurent, qu'il avait fait construire à grands frais de ses propres deniers. _ Ordre du Roi qui prescrit an Consulat de recevoir le plus splendidement possible les ambassadeurs suisses " qui ont esté compères du dict seigneur au baptesme de madame Claude, sa fille, " etc.

 

Cote : BB 068 

Référence informatique : 00000068 

 

Registre : couverture cuir, In-folio, 356 feuillets, papier.     

1548-1549

Délibérations consulaires, 1548-1549.  

Actes consulaires.

- Banquet donné dans la maison de Jean Delaporte, conseiller-échevin, aux ambassadeurs suisses qui revenaient du baptême de la princesse Claude de France. _ Réclamation des propriétaires de la rue Bourgchanin, au sujet du pavé de cette voie, qu'on avait remanié et exhaussé de telle sorte que leurs maisons " ne pourroient servir que de caves et les entrées des dictes maisons demeureroient bouchées, tellement qu'il leur fauldroit entrer par les fenestres. " _ Mandement de 5 livres 5 sols tournois à Jacques Crozet, libraire à Lyon, pour " une rame et demye grant papier royal, où ont esté escriptz, mis à nect et rédigés, en grant volume, les actes du Consulat, puys l'an 1542 jusques en l'an 1547 ; _ de 4 livres 10 sols tournois pour la reliure de 4 grans volumes reliez en cuyr rouge ; _ de 17 sols 6 deniers pour une rame petit papier pour servir journellement au secrétaire du dict Consulat pour l'expédition des affaires de la dicte ville. " _ Supplication à Jean de Saint-Vallier d'engager la grande sénéchale (Diane de Brézé, duchesse de Valentinois), sa fille, à intercéder auprès du Roi, afin d'en obtenir l'exemption de 72,000 livres tournois, somme à laquelle la ville avait été taxée pour la solde des gens de guerre. _ Commission de deux conseillers-échevins instituée pour visiter, deux fois la semaine, " comme vont les affaires de l'hospital du pont du Rosne et comme l'on s'y gouverne, tant en la despense et nourriture des povres, que autres affaires qui journellement y surviennent. " _ Annonce de la prochaine arrivée du roi Henri II et de la reine Catherine de Médicis à Lyon ; _ préparatifs ordonnés pour l'entrée du Roi et de la Reine ; _ conférence prescrite entre le poëte Maurice Scève, les sieurs Choul, Barthélemi Aneau, principal du collége de la Trinité, " et autres gens de savoir, tant orfévres que autres, pour, après avoir eu leur advis, prendre le meilleur " sur la forme à donner et les devises à appliquer aux présents destines au Souverain et à sa femme ; _ prix fait à Jean Coste, peintre et tailleur d'images, pour la fourniture de seize cents écussons aux armes du Roi et de la Reine, etc. ; _ à Jean Delabarre, orfévre, pour l'exécution (d'après les modèles préparés par Bernard Salomon, peintre) des groupes d'orfévrerie offrant l'un, " ung Roy assis en une chaire, au-devant du quel sont deux Vertuz dressées debout, qui présentent au Roy ung lyon d'or, " et l'autre, " une basse (base) en tryangle, sur laquelle il y a une Reyne assise en une chaire, portant deux cornetz d'abondance, et au devant d'icelle ung lyon ; " _ ordre de construire un jeu de paume près de l'abbaye d'Ainay, où le Roi devait loger, " pour bailler passe _ temps au dict seigneur et à messieurs les princes et seigneurs de sa cour ; _ à Étienne Legeant, Antoine Maillaud et Jean Esmyeu, " maistres joueurs d'espées " de la ville, de réunir l2 gladiateurs, " lesquelz combattront troys contre troys et six contre six, de diverses armes, comme espées à deux mains, javelines, l'espée la rondelle, l'espée le bouclier et deux petites espées, le tout tranchant, " etc. ; _ d'habiller de " palletaulx de drap jaune et rouge, en forme de galliotz, " les mariniers qui devaient manouvrer les galéasses amenées sur la Saône pour concourir à l'éclat des fêtes, etc. _ Requête pour obtenir l'éloignement des juifs, lesquels étaient venus s'établir au cour de la ville, après avoir été chassés des États de l'Empereur, " et qui sont fort scandalleux pour la religion crestienne. " _ Costume assigné au corps consulaire pour l'entrée du Roi et celle de la Reine ; _ relation détaillée de cette double cérémonie, sous ce titre : " La magnificence de la superbe et triomphante entrée de la noble et antique cité de Lyon, faicte au Très-Crestien roy de France Henry, deuxiesme de ce nom, et à la reyne Catherine, son espouse, le 23e de septembre 1548, " etc.

 

 

Cote : BB 069 

Référence informatique : 00000069 

 

Registre : couverture parchemin, Petit in folio, 120 feuillets, papier.     

1548-1549

Délibérations consulaires, 1548-1549.  

Actes consulaires.

- Bail à ferme, pour deux ans, à Jean de Calonne, marchand de Lyon, des impositions et gabelles des blés, farines, fusterie, revenderie, harengerie, poisson salé, ferraterie, sellerie, bourrellerie, paille, foin, pierre, chaux et aussi de la corderie, canabasserie et poissonnerie fraîche. _ Nouvelle venue du Roi à Lyon ; révérence faite à ce prince par les chefs des nations étrangères établies dans la ville, et notamment par le consul des Génois et ses accolytes ; variété et magnificence de leurs costumes. _ Poursuite judiciaire contre les juifs, qui s'obstinaient à ouvrir leurs boutiques sur le pont de la Saône, malgré la défense qui leur en avait été faite. _ publication de diverses relations mensongères des entrées du roi Henri II et de la reine Catherine de Médicis à Lyon ; _ charge donnée à Maurice Scève, " qui a conduict la dicte entrée, pour la coucher au vray et, ce fait, la faire imprimer au vray. " _ Mandement de livres tournois aux jacobins de Notre-Dame de Confort pour la location de la place située en face de leur couvent, sur laquelle le Consulat avait fait construire un hangar pour abriter l'artillerie de la ville. _ Intention exprimée par Barthélemi Aneau, principal du collége de la Trinité, de quitter la direction de cet établissement, à cause de l'insuffisance du traitement qui lui avait été alloué pour son entretien et celui de quatre régents, y compris leur nourriture. _ Impression officielle de la relation, rédigée par Maurice Scève, des entrées du Roi et de la Reine à Lyon ; _ ordre de délivrer à l'imprimeur Guillaume Roville, chargé de cette opération, la somme de 10 écus d'or au soleil, pour " les fraiz des ystoires et figures qu'il fera tailler (d'après les compositions de Bernard Salomon) ; " _ commandement fait à ceux qui avaient publié " les dictes entrées cy-devant qu'ilz ayent à les brusler comme imprimées contre vérité et sans autorité de justice. " _ Consentement du chapitre de Saint-Jean sollicité pour la levée d'un subside sur le vin et le pied-fourché, afin d'en affecter le produit au payement des 72,500 livres tournois imposées à la commune pour la solde des gens de guerre ; _ mandement de 67 livres 4 sols tournois à Benoît de Villebeuf, geôlier des prisons dites de Roanne, pour la dépense des conseillers-échevins, des notables et bourgeois de la ville qu'on y avait enfermés, faute d'acquitter la taxe mentionnée ci-dessus, etc.

Cote : BB 070 

Référence informatique : 00000070 

 

Registre : couverture parchemin, In-folio, 404 feuillets, papier.     

1549-1550

Délibérations consulaires, 1549-1550.  

Actes consulaires.

- Procession générale faite à cause de " certains larrons, qui avoient desrobez en l'esglise Sainct-George, mesme le cyboire, où il y avoit soixante eucharisties ou environ, que l'un des dicts larrons auroit prins et mangé lesquelz, le lendemain, furent exécutez, estranglez et bruslez. " _ Arrivée à Lyon d'Hippolyte d'Este, cardinal de Ferrare, qui se rendait à Rome en qualité de " député conservateur de la nation Françoise. " _ Lettres adressées au Consulat par la duchesse de Valentinois, M. de Saint-Germain et Philibert de Lorme, pour demander la ferme des gabelles du vin, de la draperie, mercerie et autres qui en dépendaient, en faveur d'Alexandre Carcaillon et de Rolin Revenu, parents de M. de Saint-Germain ; _ regret exprimé par les conseillers-échevins de ne pouvoir donner suite à cette requête. Députation de Claude Laurencin, seigneur de Riverie, à M. de Laguiche, gouverneur de la Bresse, au sujet de la réunion du Parlement de Chambéry à celui de Grenoble, qu'on disait avoir été décidée. _ Mandement de 2 livres tournois à Jean de Crane, peintre de Lyon, pour avoir " racoustré et rabillé les verrières rompues de la salle de l'hostel commun de la dicte ville. " _ Renouvellement du privilége accordé à Pierre Collonge, poissonnier, et à ses serviteurs, pour faire venir à Lyon, " de la mer de Provence et aultres lieux qu'ilz verront estre nécessaires, marée fresche et aultres espèces de poissons, une diligence, une foys ou deux la sepmaine, pour la provision des princes, prélatz et gros personnages. " _ Ordre à Humbert Gimbre, voyer de la ville, de faire réparer et paver les ports du Temple et de la Baleine, pour faciliter le mouvement des marchandises et ménager aux chevaux l'accès de la Saône, afin de s'y abreuver. _ Lettres missives du Roi annonçant au Consulat la réduction " du fort de Sallecques avec le port de la ville d'Ambleteuil (Ambleteuse), " etc. _ Ordonnance de voirie portant que ceux qui voudront faire bâtir dans la rue Pet-Étroict (Pas-Étroit), tirant de la place du Sainct-Esprit au Rosne, seront tenuz eulx retirer de troys pas pour eslargir la dicte rue, qui estoict par trop estroite, " etc. _ Arrivée à Lyon des ambassadeurs suisses qui allaient à Paris, sous la conduite des sieurs Mesnage et Morlet de Museau, pour le renouvellement de l'alliance entre le Roi et les cantons helvétiques ; _ accueil fait à ces personnages dans la ville, où on leur offre les meilleurs vins, " mesme merveisie et ypocras, avec quartiers de fromaiges de Millan, pour leur donner appétit de boyre ; " _ banquets donnés aux ambassadeurs par Jean Du Peyrat, lieutenant général en la Sénéchaussée de Lyon, dans son hôtel du Plat ; _ par le corps consulaire, au logis du Roi, dans l'archevêché, " et, durant le dict disner, leur furent faictz plusieurs passe _ temps, tant par les joueurs d'instrumens, trompettes, haulboys, tabourins, fiffres, que par certains saulteurs jouant les farces d'Herculles, matachins et aultres jeuz et certain nigromancian, qui feist plusieurs gentillesses et passe-temps ; " _ visite de l'arsenal de La Rigaudière par ces étrangers, auxquels on montre l'artillerie du Roi, qui s'y trouvait enfermée, etc.

 

Sommaire