Sommaire

CC

Page 24

Cote : CC 0221.

Référence informatique : 00000364

Registre: Reliure à la Lyonnaise XIX° siècle - Toile noire, 169 feuillets, in-folio, papier.

1493

Taxes communales (1493)

__________________________________

Taxes perçues au nom de la commune.

- Chartreau, pour la partie de l'Empire, des habitants de Lyon, " en faisant la novelle recognoissance des biens tenans en la dicte ville, laquelle recognoissance fut faicte par honorables et honnestes personnes sire Pierre Palmier, Loys Dupérier, Jehan Le Maistre, Loys Tézé, Estienne Laurencin, Barthélemy Bellièvre, Humbert Mathieu et Guillaume Regnault, esluz et ordonnez pour ce faire, par MM. les conseillers de la dicte ville, " etc. _ Ce papier est établi à l'étalon d'un denier par livre tournois.

 

 

Cote : CC 0222

Référence informatique : 00000365

Registre: Reliure à la Lyonnaise XIX° siècle - Toile noire, 3 pièces, 69 feuillets, in-folio, papier.

1494 - 1495

Taxes communales (1494 - 1495)

Entrée de la Reine Anne de Bretagne

Taxes perçues au nom de la commune.

- Chartreaux, tant du côté du Royaume que du côté de l'Empire, de la taille de 8 deniers pour livre, imposée, par manière de prêt, sur les habitants de Lyon, au mois de mars 1493 (V. S.), pour subvenir aux frais de la première entrée de la Reine Anne de Bretagne dans la ville.

- Rôles de la collecte de 1 denier par livre, imposée sur la commune, en mars 1494 (V. S.), pour le même objet que ci-contre. _ La recette totale fut de 7,125 livres 5 sous pour la partie de Fourvières, qui eut pour receveur Antoine Peyron et Étienne Grolier, marchand, aussi bien que pour la partie de Saint-Nizier, dont le receveur fut Guillaume Henry. _ Compte rendu par Pierre Tissot, dit Chrestien, de la recette opérée par lui des restes des 8 deniers mis sur les apparents de la ville, en mars 1493 (V. S.) , pour l'entrée de la Reine; _ on trouve 1,645 livres 9 sous 3 deniers pour le côté du Royaume, et l,869 livres 17 sous pour le côté de l'Empire; _ quant à la dépense afférente au même compte, elle fut de 3,308 livres 18 sous; _ voici quelques-uns des articles de ce dernier chapitre: _ A maître Jean Dubois, de Fontaines, pour " l'escripture et signature de la provision octroyée par le Roy, au mois de juing 1494, pour la démolicion des galeries sur la Saonne (dans la traversée de Lyon), esguediers (éviers), chanaux et tranaulx (?) " 12 livres 6 sous tournois; _ A Gillet Huart, menuisier, " que mes dits seigneurs les conseillers ont envoyé au Roy, par son commandement, le 27 dudit (mois d'octobre 1494), la somme de " 25 livres tournois; _ A Petit-Jean, de Thizy, pour le " louaige des draps qu'il fournit pour tendre la rue de Bourgneuf, à l'entrée de la Royne, le 2e jour de septembre ou dit an, " 12 livres tournois; _ A Étienne Chappon, charpentier, 8 livres tournois, " qui luy estoient dues de reste des eschaufaulx par luy faits, et fourny le boys à l'entrée de la Royne, " etc.; _ A Jacques Fenoyl, 30 sous tournois, qui lui étaient dus pour " certains draps et tapisserie qu'il presta pour tendre en Bourgneuf, à la dicte entrée; " _ A Pierre Regnoard pour " rappoincter et abiller trois cens aulnes de draps qu'il presta pour la dicte entrée, " 4 livres tournois, etc.

Index alphabétique à la fin de chacune des 3 pièces du Registre

Le Registre n'est pas conservé à l'intérieur d'une boîte d'archivage

Cote : CC 0223 -1

Référence informatique : 00000366

Registre: Reliure à la Lyonnaise XIX° siècle - Toile noire, 222 feuillets, in-folio, papier.

1496

Fiche 1/2

Taxes communales (1496)

Foires, réintégration, confirmation

Entrée de la Reine Anne de Bretagne

__________________________________

Taxes perçues au nom de la commune.

- Chartreau, pour la partie de l'Empire, de l'assiette d'une collecte mise sur les habitants de Lyon, au mois de février 1495 (V. S.), à raison de 18 deniers par livre, " afin d'acquitter la communaulté d'icelle ville de plusieurs sommes de deniers par cy-devant prinses de par la dicte ville, tant des habitans apparens et aisez d'icelle, par forme de prest et advance, à les leur entrer, rabattre et allouer, de et sur leurs impostz en la dicte collecte, comme d'autres estrangiers, par emprunt et perte de finance, par faute de deniers communs pour: _ fournir aux fraiz paravant faitz de par la dicte ville, tant pour le recouvrement des foires comme la poursuite des procès contre les habitants du plat pays de Lyonnais; _ ensemble partie de 9,000 livres tournois payées par la dicte ville, par appointement du Grand-Conseil, par manière de provision, pour le soulagement des ditz habitants, pour trois années; _ pareillement pour 6,000 livres tournois accordées au Roy, nostre sire, de par la dicte ville, pour repousser les Anglois lors descenduz en ce royaume; _ semblablement pour l'entrée et réception de la Royne, et pour les 10,000 livres tournois accordées audit seigneur pour subvenir à ses affaires touchant son voyage de Naples, etc. " (Ces derniers ne furent point levés.) _ Nomenclature des rues et places de Lyon pour servir d'itinéraire aux receveurs des tailles, et les guider dans l'exercice de leurs fonctions: depuis la maison paternelle de feu Geoffroy de Saint-Barthélemi, qui appartenait alors à Claude Thomassin, du chef de sa femme, jusqu'aux couvent, église et ténement de Saint-Antoine; _ du coin de Saint-Antoine, en tirant (se prolongeant) jusqu'à la place des Jacobins et à l'hôtel de Pierre (de) Grolée; _ de la place des Jacobins jusqu'à la cave d'Ainay, en tirant par la ruelle du Temple; _ de la place des Jacobins, autrement appelée Notre-Dame de Confort, à l'hôpital du pont du Rhône; _ de la porte du pont du Rhône à l'hôpital susdit; _ de l'établissement ci-contre, tirant par la grand'rue, jusqu'à la maison ou hôtel d'Ambronay; _ de cet immeuble anténement des Jacobins, en se dirigeant par la rue Raisin; _ de l'hôtel d'Ambronay au Puits-Pelu (qu'on écrivait: Puys-Pelloux), en tirant par la grand'rue; _ du Puits-Pelu au Port Charlet; _ la rue de la Blancherie; _ du Puits-Pelu en suivant la rue de la Ferrandière; _ du même Puits-Pelu tirant au Puits-Grillet; _ de celui-ci, en se dirigeant par la rue Pupin (ou Pépin), jusqu'à la rue Mercière; du Puits-Grillet en suivant la rue Bonnevaux; _ de la rue du Port-Charlet tirant à la petite porte des Cordeliers; _ du Puits Grillet à la Croisette; _ du grand portail des Cordeliers à la maison des Trois-Pigeons et à celle du Mouton, .en tirant par la grand'rue de la Grenette; _ la rue de l'Aumône, à partir de l'auberge du Mouton; _ de la rue Buisson à la rue de la Gerbe, et de celle-ci à la rue Neuve; _ de l'hôtel du Mouton à la maison de l'Ange, en se dirigeant par la grand rue (qui était celle de la Grenette); _ de la maison de l'Ange tirant par la rue Vendrant ou Vandran; _ de cette même maison de l'Ange à Notre-Dame de rue Neuve, en se dirigeant par devant Saint-Nizier et en contournant les maisons rondes; (situées en face de cette collégiale, elles étaient désignées vraisemblablement ainsi parce que, disposées en groupe, chacune d'elles était indépendante de l'autre, et qu'on pouvait circuler autour). _ de Notre-Dame de rue Neuve, en tirant par la rue de ce nom, jusqu'au Rhône; _ les rues de l'Archidiacre et Buisson; _ du portail vieux du Rhône jusqu'au port Figuet, en se dirigeant le long des murs et en comprenant les ruelles de Montriblond et de Pas-Etroit (on écrivit: Pet-Estret); _ _ la rue Pizay; _ du Portail Figuet au Saint-Esprit, en tirant par la rue de l'Arbre-Sec; _ (de la chapelle) du (Plâtre) Saint-Esprit jusqu'à l'église Saint-Sorlin; _ du Saint-Esprit à Notre-Dame de rue Neuve; _

 

 

Cote : CC 0223 -2

Référence informatique : 00000367

Registre: Reliure à la Lyonnaise XIX° siècle - Toile noire, 222 feuillets, in-folio, papier.

1496

Fiche 2/2

Taxes communales (1496)

Foires, réintégration, confirmation

Entrée de la Reine Anne de Bretagne

 

 

_ la rue Longue; _ depuis la maison de Pierre Brunier jusque sur le pont de la Saône; de la place de l'Herberie (marché aux herbes) à l'église Saint-Pierre, en passant par la Boucherie (SaintNizier); _de Saint-Côme aux Ecloisons; _ de la maison de Guillaume Lambert, " faisant le coing de l'entrée " de la grand'rue jusqu'à la croix de la Platière, et de là jusqu'à l'hôtel Chaperon; _ de la croix de la Platière à la Pêcherie; _ de la maison de messire François Buclet, docteur en lois, jusqu'à l'extrémité de la rue L'uizerne ou Luiserne; _ de cette même voie à la porte de la Lanterne; _ le Bessard (qu'on appelait alors: le Bessal); _ du portail Chenevier à l'Herberie; _ de la porte du Griffon à Sainte-Catherine par les fossés (les Terreaux), et de ce point à la porte Saint-Marceau ou Saint-Marcel; _ de la porte des Carmes, tirant au long des fossés (les Terreaux), jusqu'aux Augustins, et de ce couvent à la porte de la Roche; _ de ladite porte à celle de Saint-Vincent, en passant par devant " la maison appelée la Monnoye " _ de la " porte de la ville, appelée de Saint-Vincent, jusques à la porte de la Carelle, et d'illec jusques à Saint-Vincent; " _ la rue des Anges; _ du couvent des Célestins à Saint-Michel, comprenant Bellecour, le Plat et le derrière de la vigne d'Ainay, jusqu'au Rhône.

 

 

Cote : CC 0224.

Référence informatique : 00000368

Registre: Reliure à la Lyonnaise XIX° siècle - Toile noire, 137 feuillets, in-folio, papier.

1496

Taxes communales (1496)

Foires, réintégration, confirmation

__________________________________

Taxes perçues au nom de la commune.

- Chartreaux, pour le côté du Royaume, d'une collecte de 18 deniers par livre, mise sur la ville de Lyon, au mois de février 1495 (V. S.), etc. (Voy. cc. 223.) On procédera ici de la même manière que pour le côté de l'Empire, en donnant " la table et ordre des rues de la ville et cité de Lyon, du costé du Royaume: " Depuis la porte de Pierre-Scize jusqu'à la porte de Bourgneuf; _ de celle-ci, en suivant la grand'rue, jusqu'à l'image Saint-Christophe, et de là au portail du cloître de l'église Saint-Paul; de l'image Saint-Christophe jusqu'à la maison de François Dupré, en tirant par la grand'rue; _ de l'auberge de la Pomme à l'hôtellerie de la Tête-Noire, en passant par la triperie et la boucherie Saint-Paul; _ de la Tête-Noire, tirant par les rues de l'Angelo (ou de l'Angèle) et de la Chêvrerie; _ du portail du Cloître-Saint-Paul à l'entrée de la rue de la Juiverie, et de ce point jusqu'à Saint-Barthélemi et " en Confort " (appelé aujourd'hui la montée des Carmes-Déchaussés); _ la rue de la Juiverie; _ du commencement du pont de la Saône jusqu'à l'hôtel de Michelet Dulard, en passant par les Changes; _ de la maison susdite à celle où pendait l'image de Notre-Dame du Palais; _ de ce dernier immeuble, qui appartenait à Barthélemi Berchier, jusqu'à la Bombarde, en se dirigeant par la rue Tramassac; _ depuis la maison de Barthélemi Bellièvre, sise à l'un des coins ou angles du Palais, jusqu'à l'hôtel de Roanne (sic), en tirant par la rue des Étuves; _ de la maison de Barthélemi Berchier (Voy. ci-dessus) faisant l'un des coins du Palais, jusqu'à Porte-Froc et à l'hôtel de la Bombarde, en passant par la grand'rue (sans doute celle de Saint-Jean); _ de la Bombarde au treyve (carrefour) du Gourguillon; _ de ce dernier lieu et de l'hôtel d'Étienne Laurencin à la porte des Forges, en passant par la Madeleine; _ du carrefour du Gourguillon et de la petite maison d'Étienne Laurencin à l'église Saint-Georges, et de ce dernier édifice à la porte de ville dite de Saint-Georges; _ de ladite église " tirant par la ruelle de l'Ort (l'Ours) jusques à la rue du Sabliz et Ferrachat, et par la grant rue tirant du dit Saint-Georges au portal Saint-Jehan, devers le bas.

 

 

Cote : CC 0225.

Référence informatique : 00000369

Registre: Reliure à la Lyonnaise XIX° siècle - Toile noire, 211 feuillets, in-folio, papier.

1498

Taxes communales (1498)

Foires, réintégration, confirmation

__________________________________

Taxes perçues au nom de la commune.

- Chartreau, pour le côté de l'Empire, de l'assiette d'une collecte mise sur les habitants de Lyon, au mois de mai 1498, à raison de 4 deniers par livre, pour subvenir aux frais " qu'il a convenu et convient faire pour avoir et obtenir du Roy, nostre sire confirmation des privileiges, establissemens, exempcions et autres droiz et octroiz, donnez, octroiez et confirmés par les Rois, ses prédécesseurs, à la dicte ville, et pour lesquelles confirmations avoir; _ aussi faire le serment de féaulté au dit seigneur à cause de sou joyeux advènement à la couronne, ainsi que la dicte ville est tenue et a accoustumé faire, " etc. _ Charge donnée à Jacques de Boileux trésorier et receveur général de la commune, de procéder sans délai à la recette de l'imposition des 4 deniers, " avec puissance de bailler quictancce du reçeu à ceulx qui paieront, et faire contraindre les refusans ou délayans par les contrainctes sur ce octroyées et à octroyer. " _ Mentions tirées du présent rôle de contribution: _ La veuve de Pierre Couet, maçon, qu'on a cotisée à 12 sous 4 deniers, est modérée, pour cette fois, à 10 sous " à cause que l'une de ses filles a la grosse veyrolle et à cause de sa povreté; _ Pierre Boillod (sic, pour Boileau), graveur, 11 sous 3 deniers. On lit à la suite de ce nom aussi bien que dans la marge: " Jehan Roux à cause de sa femme. Pour cette foys, pour ce que Jehan Roux au lieu du dit Boillod est absent. nichil pour le meuble qui estait 24 livres tournois. Ainsi ne demeure, pour ceste fois, que pour sa maison estimée 9 livres, qui sont 9 deniers ainsi pour les 4 deniers 3 solz; " _ Jean Trubsel, imprimeur allemand, dont le nom a été rayé et remplacé par celui de Jean Klein, son compatriote, est cotisé à 2 livres. " La vefve du dit Tresset (pour Truhsel), depuis mariée au dit Jehan Clainez (Klein); à cause qu'elle estoit vefve pour lors que les deniers furent mis sus, aussi chargée de neuf enfants, donnée (exonérée) par Messieurs les conseillers de ville, pour ceste fois. A présent Nicolas Allemant l'a espousée; " _ Pierre Marmé, meunier, 12 sous. " Quitté, pour cette fois, pour certaine maladie, par rapport d'+tienne Grolier; " (Est-ce que par hasard, cette affection dont Grolier ne semble parler qu'avec réticence n'aurait pas été de la même nature que celle si nettement caractérisée plus haut? En tout cas, ce fait, fût-il réduit à un seul, n'en prouverait pas moins que dès la fin du XV siècle le terrible mal napolitain, _ puisqu'on est convenu de le désigner ainsi, _ avait été introduit dans la ville de Lyon.) _ Odet Guillotier, boulanger, 16 sous. Et pour la pye (parcelle) demie qu'il a achetée de Jérosnyme Ménier, en la rive nouvellement faite près du portal de rue neufve...; " _ Pierre de Paix dit d'Aubenas, peintre-verrier, est signalé ici comme étant " trespassé; " (Cet événement dut nécessairement se produire de 1498, année de la confection du présent chartreau et l'an 1500, date que portent les dernières annotations de ce papier.) _ Monet Murget, affaneur, 13 sous 4 deniers. " Pour ceste fois, à cause qu'il a déclairé le robage (vol) que le sergent cuydoit faire et fit, " 8 sous 4 deniers; _ Jean Rouhier, charretier, taxé à 12 sous, est déchargé de son impôt "pour ce qu'il est de l'artillerye; " _ Lancelot Cornieau, cordier, " qui guérit les fièvres, " est pour ce fait dégrevé de l'impôt; _ Pierre Perrot, granger ou fermier de Bellecour, 10 sous. " Quicté en faveur de Monsieur de Balsac, " dont il était sans doute tenancier, etc.

 

 

Cote : CC 0226.

Référence informatique : 00000370

Registre: Reliure à la Lyonnaise XIX° siècle - Toile noire, 126 feuillets, in-folio, papier.

1498

Taxes communales (1498)

Foires, réintégration, confirmation

__________________________________

Taxes perçues au nom de la commune.

- Chartreau, pour le côté du Royaume, d'une collecte mise sur les habitants de Lyon, au mois de mai 1498, à raison de 4 deniers par livre, pour fournir aux frais nécessités par la confirmation des priviléges de la commune, etc. (Voy. cc. 225.)

 

 

Cote : CC 0227.

Référence informatique : 00000371

Cahier: Reliure à la Lyonnaise XIX° siècle - Toile noire, 154 feuillets, in-folio, papier.

1498 - 1499

Taxes communales (1498 - 1499)

Foires, réintégration, confirmation

__________________________________

Taxes perçues au nom de la commune.

- Chartreau, pour le côté de l'Empire, des restes à lever de la collecte imposée sur la ville de Lyon, en mai 1498, à raison de 4 deniers par livre, et semblablement d'une autre collecte mise sur la dite ville, au mois de juin 1499, à raison de 5 deniers par livre (Voy. cc. 231-232), pour fournir aux frais mentionnés aux premiers chartreaux de ces deux tailles, etc.

 

Cote : CC 0228.

Référence informatique : 00000372

Cahier: Reliure à la Lyonnaise XIX° siècle - Toile noire, 116 feuillets, in-folio, papier.

1498 - 1499

Taxes communales (1498 - 1499)

Foires, réintégration, confirmation

__________________________________

Taxes perçues au nom de la commune.

- Chartreau, pour le côté du Royaume, des deniers qui restaient à lever de la collecte imposée sur les habitants de Lyon, en mai, 1498, sur le pied de 4 deniers par livre, et, semblablement, d'une autre collecte mise sur la même ville, au mois de juin 1499, à raison de 5 deniers pour livre, etc. (Voy. cc. 231-232.)

 

 

Cote : CC 0229.

Référence informatique : 00000373

Registre: Reliure à la Lyonnaise XIX° siècle - Toile noire, 211 feuillets, in-folio, papier.

1499

Taxes communales (1499)

Entrée de Louis XII

__________________________________

Taxes perçues au nom de la commune.

- Chartreau, pour le côté de l'Empire, de l'assiette d'une collecte imposée sur les habitants de Lyon, au moi; de juin 1499, à raison de 5 deniers par livre, pour " des deniers qui seront levez et cueilliz d'icelle collecte fournis aux frais nécessaires et qu'il faudra frayer pour la réception du Roy, nostre sire, à sa joyeuse et première venue en la dite ville... Et a esté accordé que les refusans, contredisans et délayans à payer et faire leur devoir seront contraints par justice, par prinse de corps et de biens, comme pour les propres affaires et deniers du Roi, nostre dit sire, " etc. _ Jean Delanoue, écrivain, taxé à 10 sous. On lit en marge: " Decessit et nichil possidebat; " _ Pierre Goyon, cartier, 15 sous. " MM. (les conseillers de ville) luy ont donné (fait la remise ou grâce de son impôt), pour ceste fois, pour ce qu'il a bien servy ès toiles et targuètes écussons armoriés) de l'entrée; " _ Pierre de Limoges, enlumineur, 15 sous; _ Georges Jarsaillon, écrivain, et " la grosse Jehanne Dedorin, sa femme, " 12 sous 6 deniers; _ Jacques Jacquet, écrivain, 15 sous. " Decessit; " _ André Cadry, autre écrivain, 12 sous; _ le peintre Gillet, 12 sous 6 deniers; _ Jean Blich, verrier, 3 livres 18 sous 4 deniers; _ Jacques Pillon, facteur de flûtes, 12 sous 6 deniers; _ +tienne Blanchardon et Léonard Torchon, potiers de terre, cotisés, le premier à 24 sous 2 deniers, l'autre à 6 livres 1 sou 3 deniers; _ le peintre Gabriel, " mari de la belle Jeanneton, pour sa maison et pratique, " 23 sous 4 deniers. Ce maître demeurait dans cette section de la grande rue comprise entre l'hôpital du pont du Rhône et l'hôtel d'Ambronay; _ Pierre Boileau, graveur, 3 sous 9 deniers; _ Charles de Nuremberg, Allemand, 15 sous. " Mis en surséance pour considération de son mestier, qui est batteur d'or, afin que le mestier se puisse introduire et les ouvriers multiplier en la ville, " etc.; _ Antoine Némo et Antoine Servandon, tous deux verriers (ce dernier cumulait cette profession avec celle de marchand de vin). L'un est cotisé à 21 sous 8 deniers, l'autre paye 23 sous 4 deniers; _ Jean Perrin, charpentier, 3 livres 5 sous. " En surséance à cause qu'il est de l'artillerie; " _ Benoit Bonnard, écrivain, et Jean de Paris, peintre, payent tous deux 25 sous. Perréal continuait d'habiter la rue de la Gerbe où il était possessionné; _ Henri Guiot, verrier, est cotisé à 33 sous 4 deniers, conjointement avec Guillaume Guiot clerc, son frère; _ Pierre de Paix, dit d'Aubenas, peintre verrier, 25 sous; _ Jean Yvonnet, écrivain, 12 sous 6 deniers; _ Michel Faure, enlumineur, 15 sous. " MM. luy ont donné (l'ont exempté de sa taxe), considérant sa vieillesse et qu'il ne peult que bien petit faire; " _ Pierre Claud, peintre (Allemand), 12 sous 6 deniers; _ Bertrant Vannier, enlumineur, 42 sous 11 deniers, etc.

 

 

Cote : CC 0230.

Référence informatique : 00000374

Registre: Reliure à la Lyonnaise XIX° siècle - Toile noire, 126 feuillets, in-folio, papier.

1499

Taxes communales (1499)

Entrée de Louis XII

 

 

Taxes perçues au nom de la commune.

- Chartreau, pour la partie du Royaume, de l'assiette d'une collecte de 5 deniers par livre tournois, mise sur les habitants de Lyon, au mois de juin 1499, pour subvenir aux frais de la première entrée du roi Louis XII dans la ville, etc. (Voy. cc. 229.) _ Michel Coste, verrier, 12 sous 6 deniers; _ Pierre Bonte, écrivain, " Decessit; " _ la veuve et les hoirs de Jean Burrion, notaire, 18 livres 8 sous 4 deniers. " MM. (les conseillers de ville) luy ont donné raison de ne paier que 15 livres, pour ceste fois, actendu la tempeste qui l'a si fort grevée ceste présente amée 99; " _ Dominique Dujardin, (peintre) verrier, 2 livres 10 sous; _ Petit-Jean Ferrand, joueur de luth et pâtissier, 12 sous 6 deniers; _Philippe Besson, verrier, 25 sous 10 deniers La veuve et les héritiers de Guillaume Binaud 4 livres 7 sous " Modérée pour ceste fois, à cause de la tempeste qui a gasté ses biens à Arleigny " (Albigny), à 3 livres 10 sous; _ Ambroise Ducornet, armurier, 2 livres; (on se souviendra qu'il y avait alors dans la ville plusieurs armuriers du nom d'Ambroise.) _ Roboam de Mosles, peintre, 12 sous 6 deniers. On lit en marge: " Recessit; " _ Louis de Luxembourg, joueur de luth, 16 sous 8 deniers; _ Romain et Roboam des Ursins, armuriers, 12 sous 6 deniers chacun; _ Hans Breda, Allemand, " à cause du moulin sus le Rosne, " 22 sous 6 deniers; _ Gaspard Hoste (sans doute pour: Ost), Allemand, joueur de luth, 12 sous 6 deniers; _ Méry et Alexandre Cappon (Capponi), banquiers florentins, pour immeubles, 18 livres 6 sous 8 deniers; _ Jean Prévost, peintre verrier, 6 livres 3 sous 9 deniers; _ Antoine Pargel, relieur de livres, 15 sous; _ Étienne (de) Vauzelles, notaire, 4 livres 2 sous 6 deniers. " Et pour ses biens de Chazelles; " _ Antoine de Vauzelles, pareillement notaire, et " la vefve Otier George, revendeur, à présent sa femme, " 2 livres 1 sou 8 deniers; _ Jean de Saint-Priest, imagier, 20 sous; _ Guillaume Brandet, verrier, 45 sous 10 deniers; _ Gonin Navarre, maçon (il y avait Hugonin Navarre, tailleur d'images. Ne s'est-on pas trompé, pour l'un d'eux, dans l'attribution de la profession?) 35 sous 10 deniers; _ Claude Grosset, potier de terre, 36 sous 8 deniers; _ maître Simon de Phares ou Pharès, l'astrologue, " résidant à Paris " pour immeuble, 41 sous 8 deniers.