Dictionnaire des salles de cinéma

A
B
C
D
E
F
G
I
J
K
L
M
N
O
P
R
S
T
V
 

 

Le présent répertoire est le résultat d'un travail de compilation établi à partir de différentes sources. Il répond à un souci d'exhaustivité et constitue une synthèse d'informations collectées dans un premier temps aux Archives municipales par Madame Suzanne Vincent, assistante de conservation. Cet important travail de recensement a été effectué à partir des versements administratifs (notamment ceux de la Commission de sécurité), des indicateurs Henri et Fournier, de la presse, des programmes cinématographiques et des affiches.

Dans cette tâche, les Archives municipales ont également reçu la contribution de Monsieur Roger Sicaud, délégué régional du Centre national de la cinématographie qui leur a fourni maintes informations sur la période postérieure à 1945. Elles ont également bénéficié des précieuses indications communiquées par Madame Marie-Laure Jaubert de Beaujeu, auteur depuis d’un mémoire de maîtrise d’histoire de l’art sur les cinémas de Lyon.

Le Dictionnaire des salles de cinéma de Lyon qui couvre la période 1896-1995 se présente sous forme d'un répertoire comprenant 159 articles (ou notices) correspondant à des sites répertoriés sur le territoire de la Ville de Lyon.

Chaque article est porteur d'un numéro qui renvoie à une carte des sites permettant leur localisation.

Dans le dictionnaire, les articles apparaissent classés dans l'ordre alphabétique des premiers noms de salles.

Cette étude englobe non seulement les salles de cinéma proprement dites mais aussi les lieux de projection dédiés également à d'autres activités (concerts, music-hall, théâtre, salles polyvalentes, jeux de boules accueillant des cinémas en plein air , etc.).

Les informations contenues dans chaque article renvoient à un certain nombre de rubriques :

- premier nom du site ;

- adresse ;

- période d'exploitation cinématographique ;

- autres noms portés par le même site (des plus anciens aux plus récents) ;

- si nécessaire, mention d'activités autres que cinématographiques ;

- construction, rénovations ;

- exploitants, propriétaires ;

- caractéristiques diverses en fonction de l'état des connaissances.

Afin de faciliter les recherches, plusieurs index figurent en fin d'ouvrage :

- index des noms des salles ;

- index des adresses ;

- index des personnes morales ou physiques (exploitants, propriétaires, gérants - sociétés ou particuliers -, architectes, décorateurs ; ces deux dernières catégories sont signalées en italique).

Ce dictionnaire ne fait pas apparaître les sources dans leurs détails. Sauf indication bibliographique précisément mentionnée dans le corps de la notule, nous renvoyons au Guide des sources pour les renseignements relatifs à la période d’avant ou pendant la Deuxième Guerre mondiale, et aux archives de la délégation régionale du Centre national de la cinématographie pour la majeure partie des informations qui concernent la période postérieure à 1945.

A

Numéro sur la carte : 1
A.B.C.
14 rue Confort (2ème arrondissement).
Cité dans la Vie Lyonnaise et l'indicateur Henri dès 1940.
1973 : projet de rénovation par l’atelier Peynet, Roz et Chauvelin ; réalisation par Lagier (Lyon).
Régulièrement spécialisé dans le film érotique à partir des années 50. Strip-tease sur scène, en première partie, dans les années 50.
Classé X du 1/10/76 au 30/3/81.
Propriétaires successifs : Chanut et Mercier, Frauchiger et Monnet, Monnet (Julien), Champmont (Claude).

A
Numéro sur la carte : 2
NOUVEL ALCAZAR
33 rue de Moncey (3ème arrondissement).
Également signalé 220 avenue de Saxe ; vraisemblablement implanté à l'angle nord-ouest de l'avenue de Saxe (Bazin, Rive gauche, 1976).
Activités cinématographiques attestées de 1901 à 1917, assurées par des tourneurs. Cependant, Georges Bazin (Rive Gauche, 1976) situe la fermeture de l'exploitation cinématographique dès 1914.
Activité principale : cirque.
Autres activités : concerts, bals, théâtre, music-hall, salle de réunion.
L'établissement, qui existe depuis 1880, est presque exclusivement construit en bois.
Il a vraisemblablement été démoli au cours de la Seconde Guerre mondiale.
Autre nom : CIRQUE RANCY.
Exploitants : Hollebecq (The Royal View), Rebière, Menut (The Royal Victoria), Delatorre, Fossembas, Beilhart (The Royal View), Rebière (Royal Vio), Barriquand (Royal Cinéma), Pupier (Cinéma Gaumont), Rota, Brion, Allègre, Oger.


Numéro sur la carte : 3
ALHAMBRA (L')
21 Grande rue de la Guillotière (7ème arrondissement).
Attesté de 1911 à 1972.
Autres noms : CINÉXTRA-GUILLOTIÈRE (1967), AFRIQUE SHOW, CINÉ AFRICA (1971), COLISÉE (LE) (1972), SIÈCLE (LE) (1981).
Exploitants : Cinématographe Monopole (1912-1918, 1929 - 1931), Boulin et Cie (1932 - 1935), Société en commandite simple (1954), S.A.R.L. Cinéma Alhambra (1967), S.A.R.L. Afrique Show (1971), S.A.R.L. S.E.E.C.I.
Première fermeture le 26 octobre 1976.
Le cinéma ouvre à nouveau ses portes en décembre 1981. Il ferme définitivement le 18 décembre 1985.


Numéro sur la carte : 4
ARIEL
Plateau Duchère (9ème arrondissement).
Ouverture en 1968.
438 places.
Édifié par les architectes Georges Peynet et François-Régis Cottin dans un vaste centre commercial du 9ème arrondissement.
Exploitants connus : U.G.C. (1968 à 1975), Thomas (gérant de 1975 à 1976), U.G.C. (avril à juin 1977).
Fermeture en juin 1977.


Numéro sur la carte : 5
ARTISTIC
13 rue Gentil (2ème arrondissement).
Attesté depuis 1911.
Donne également des spectacles de marionnettes en 1924.

Rénovation en 1948 par l’architecte Jean Rey.
Autre nom : AMBIANCE (1949 à 1967), CINÉXTRA république (22/8/1967 à 1969), AMBIANCE (depuis le 1/9/1969)
Après transformation et agrandissement (achat d'un magasin à l'angle de la rue de la République), l'entrée est transférée au 12 rue de la République.
Création de deux autres salles en octobre 1979.
Exploitants : Gaudais, Bernoux, Pothin, Laville, Borel, Trincat, Servat, Lextrat, Lapouble.

Numéro sur la carte : 6
ATELIERS (LES)
3 - 5 rue du Petit David (2ème arrondissement).
Cinéma-théâtre installé à l'emplacement d'une chapelle du XVIIème siècle qui disparut dans un incendie et laissa successivement la place à plusieurs théâtres (Théâtre Lyrique, Théâtre de la Comédie, Théâtre de Guignol, et enfin théâtre-cinéma LES ATELIERS).
Activités cinématographiques attestées de 1975 à 1979 (Art et Essai).
Exploitant connu : Chevassieux (Gilles).
Arrêt de l'exploitation au cours du troisième trimestre 1979.

Numéro sur la carte : 7
ATHÉNÉE
6 cours Vitton (6ème arrondissement).
Attesté de 1921 à 1968.
Construit par l'architecte Odon.
Équipé en cinéma parlant en 1931.
Exploitants : Mercier, Jacquemond, Barbe, Laville, Gerenton, Thollon, Perrin, Chuffin.
Fermeture le 2 janvier 1968.

B

Numéro sur la carte : 8
BELLECOMBE
61 rue d'Inkermann (6ème arrondissement).
Ouverture effective en 1935.
Interrompt ses activités pendant la guerre (transformé en hôpital complémentaire).
Cinéma associatif exploité par l'Association de bienfaisance des Charmettes.
Responsable : Gachet.

Numéro sur la carte : 9
BELLECOUR
4 place Le Viste (2ème arrondissement).
Attesté de 1906 à 1990.
Première salle sédentaire lyonnaise dédiée à part entière au cinéma.
Fermeture provisoire entre 1928 et 1931.
Se tourne vers le cinéma américain à la fin des années 30.
Devient le PLAZA en 1953, le FESTIVAL en 1963, et redevient le BELLECOUR en 1971.
Exploitants : Frascari, Riccioli, Verchère et Boulin (1913-1927), Boulin (1932-1953), U.G.C. (1953-1971), Lapouble père et fils (1971-1990).
Rénovation complète en 1972.
Fermeture le 9 janvier 1990.

Numéro sur la carte : 10
BEYLON (CAFE)
27 place Valmy (9ème arrondissement).
Attesté en 1910 et 1911.
Activités principales : café, jeu de boules.
Activités cinématographiques autorisées par arrêtés du maire du 8 juin 1910 au 31 décembre 1911 ; elles ont ensuite été supprimées.
D'abord installé à l'extérieur (jeu de boules), puis transféré dans une salle à l'intérieur.
Appareil utilisé : cinématographe Pathé.
Exploitant : Beylon.

Numéro sur la carte : 11
BIJOU (LE)
7 chemin Saint-Gilbert (actuelle rue Léo Trouilhet (8ème arrondissement).
Attesté à cette adresse à partir de 1916.
Autre nom : ÉDEN CINÉ.
Exploitants : Rouvière (1916), Saint-Jean (de) (1918), Petit (1927), Bouchot (1931), Barral (1931-1935), Maume (1936).
Création d'une deuxième entrée au 82 grande rue de Monplaisir, actuelle avenue des Frères Lumière (8ème arrondissement).
Attesté à cette adresse au moins en 1936.

Numéro sur la carte : 12
BOCAGE (LE)
17 rue du Bocage et 31 rue Lafont (actuelle rue Joseph Chapelle) à l'angle des deux rues. (8ème arrondissement).
Attesté de 1937 à 1972.
581 places.
Propriétaire connu : Dunière.
Fermeture le 30 avril 1972. Reconverti en garage en 1983.

C

Numéro sur la carte : 13
CAPITOLE (LE)
50 rue de la République (2ème arrondissement).
Attesté de 1949 à 1961.
300 places.
Exploitants connus : S.A.R.L., Jouve (Victor).
Fermeture le 14 mars 1961.

Numéro sur la carte : 14
CAPUCINES
65 rue Tronchet (6ème arrondissement).
Attesté de 1919 à 1925.
Autre nom : FOLIES DRAMATIQUES.
Autres activités : théâtre, concert.
Exploitants : Rota (1919), Perretière (1920), Carrafel (1922), Jacquetou (1924).

Numéro sur la carte : 15
CARNOT (LE)
2 rue Stella (2ème arrondissement).
Attesté depuis 1912.
Autres noms : CINÉBREF (1936-1948), L' AIGLON (depuis 1948).
Transformations vers 1942 par l'ingénieur Givaudan.
Cinéma Art et Essai (milieu des années 60 jusqu'en 1976).
Classé X (1976 à 1984), transformé en Vidéo X (à partir de 1984).
Exploitants : Boyer, Pergier, Cohn, Denis, Imbert, Fauchier, Givaudan, Combret.

Numéro sur la carte : 16
CASINO KURSAAL (ou CASINO DES ARTS)
79 rue de la République (2ème arrondissement).
Projection attestée dans la presse dès 1906.
Autres noms : PATHÉ PALACE (1932-1933 puis 1945-1992), PATHÉ NATHAN (1933-1942), PATHÉ (depuis 1993).
Le cinéma parlant amène la suppression du Casino de Lyon (music-hall) ; il est remplacé par un cinéma dont la façade monumentale porte une tour de 33m surmontée du coq Pathé. Architecte : Eugène Chirié.
De 1932 à 1972, le cinéma fait l'objet de travaux d'entretien intérieur mais la façade n'est pas remaniée.
C'est le plus grand cinéma de Lyon : 1600 places.
25 octobre 1972 : ouverture du premier complexe multisalles à Lyon (quatre salles de 1000, 450, 200 et 200 places) ; architectes : V. Scob et J. Touraine.
1979 : construction d'une cinquième salle.
1986 : Aménagement de trois salles supplémentaires par l'architecte J. Touraine.
1995 : transformation complète.
Directeurs connus : Maillet, André, Chenin, S.A. (depuis 1932), Société Pathé Cinéma (depuis 1969), Gazzolo, Luraine.

Numéro sur la carte : 17
CERCLE CATHOLIQUE DE LA RENAISSANCE SAINTE-ANNE (LE)
Place Sainte-Anne (3ème arrondissement).
Attesté en 1930.
Activités principales : salle des fêtes et de spectacles, cinéma hors exploitation.

Numéro sur la carte : 18
CINÉ FOYER
22 rue de l’Égalité (Villeurbanne)
Attesté en 1950.
Cinéma hors exploitation.

Numéro sur la carte : 19
CINÉ FOYER
2 rue de Milan (3ème arrondissement).
Attesté de 1937 à 1970.
Cinéma hors exploitation.

Numéro sur la carte : 20
CINÉ FOYER
22 rue Gervais Bussière (Villeurbanne).
Attesté de 1952 à 1954.
Cinéma hors exploitation.

Numéro sur la carte : 21
CINÉ JOURNAL
71 rue de la République (2ème arrondissement).
Inauguration le 22 octobre 1936.
Salle de forme ovoïde et d'une capacité, à l'origine, de 368 fauteuils.
Salle permanente (depuis 10 heures du matin) jusqu'en 1975.
La crise du court-métrage contraint cette salle à abandonner la formule du spectacle d'une heure au cours des années 50. Le cinéma se spécialise alors dans les films d'aventures.
Transformée en 1956 en une salle parallélipédique avec orchestre et balcon comprenant 534 places. Architecte : M. Tourret.
Création de deux salles supplémentaires en 1977.
Accueille à partir de 1984 le siège U.G.C. puis celui de PATHÉ.
Autres noms : U.G.C. CINÉJOURNAL (1984), PATHÉ CINÉJOURNAL (1992).
Propriétaires : Compagnie Lyonnaise de Cinéma (depuis 1936), Lemoine (1976), U.G.C. (1980), Pathé (1992).

Numéro sur la carte : 22
CINÉ MONDE
8 place du Pont (actuelle place Gabriel Péri) (7ème arrondissement).
Attesté de 1938 (selon Bazin, Rive Gauche, 1976) à 1978.
Autre nom : GAMBETTA (1971).
Exploitants : Desbordes, Jouve (1953), Verneret et Grille (1961), Davoine (1971), Kiorane (1975).
Fermeture le 4 août 1978.

Numéro sur la carte : 23
CINÉ PARIS
22 rue Thomassin (2ème arrondissement).
Attesté de 1939 à 1992.
Classé X (1976-1989), reste spécialisé dans le film érotique jusqu'en 1994.
Intégré aux 7 Nefs en 1994 : 8ème salle.
Autres noms : LE PARIS (1955-1992), NEF (1994).
Exploitants connus : Bastien (jusqu'en 1957), Chirat (1957-1980), Finand (1980-1988), Lepinay (1988-1993), Adira (1993).

Numéro sur la carte : 24
CINÉMA (LE)
18 rue Saint-Polycarpe (1er arrondissement).
Ouverture en 1976.
Cinéma d'Art et Essai (catégorie Recherche).
Spécialisé à l'ouverture dans les films expérimentaux, ensuite dans les films de répertoire.
Fonctionne en 16m/m jusqu'en 1990 puis en 35m/m (à partir de cette même année).
Propriétaire : S.A.R.L. Le Cinéma (gérant : Georges Rey)

Numéro sur la carte : 25
CITE
314-316 cours Lafayette (3ème arrondissement).
Attesté de 1918 à 1972.
Autres noms : TRINCAT, CINÉ-CITÉ.
Exploitants : Hemery et Dufong (1918), Durand (1919), Vindry (1921), Delorme (1922), Monge (1924), Trincat (1932-1948), Boyer (1953-1955), Ballario (1955-1959), Prodan (1959-1960), Mayer (1960-1964), Fouillat (1964-1969), Benchilli (1969-1972).
Fermeture le 14 mai 1972. Devient un commerce.

Numéro sur la carte : 26
CLUB (LE)
38 rue de Brest (2ème arrondissement).
Attesté de 1952 à 1954.
Cinéma hors exploitation.

Numéro sur la carte : 27
C.N.P. LYON
40 rue du président Édouard Herriot (1er arrondissement).
Ouverture en 1976.
Autres noms : C.N.P. LYON TERREAUX (1982-1985), C.N.P. TERREAUX (à partir de 1985).
Les quatre salles sont dédiées au cinéma Art et Essai (catégorie Recherche).
Exploitants : S.A. Compagnie du Théâtre de la Cité, Gilbert, Planchon.

Numéro sur la carte : 28
C.N.P. LYON BELLECOUR
12 rue de la Barre (2ème arrondissement).
Ouverture en avril 1983.
Trois salles d'Art et Essai (catégorie Recherche).
Autre nom : C.N.P. BELLECOUR (depuis 1986).
Propriétaire : S.A. Compagnie du Théâtre de la Cité.

Numéro sur la carte : 29
COLISÉE (LE)
127 rue Boileau (6ème arrondissement).
Attesté de 1942 à 1970.
Autres noms : CINÉ-ZOLA (cité par G. Bazin), FOYER SAINT-POTHIN, PAX (à partir de 1953).
Exploitant connu : Association pour le développement des oeuvres d'éducation populaire des Brotteaux.
Fermeture le 19 août 1970.

Numéro sur la carte : 30
COLISÉE (LE)
147 cours Lafayette (6ème arrondissement).
Ancien Théâtre de l'Horloge.

Rénovations entre 1901 et 1936
Activités cinématographiques attestées de 1956 à 1961.
Devient LE COLISÉE en 1956, LE BROADWAY en 1959 (en 1956 selon Bazin, Rive Gauche, 1976).
Autres noms : BROADWAY (1962 à 1972), HORLOGE THÉÂTRE.
Exploitant connu : S.A.R.L. Société Nouvelle de concerts de l'Horloge.
Fermeture en 1961.
Démolition en 1974.

Numéro sur la carte : 31
COMOEDIA (LE)
13 avenue Berthelot (7ème arrondissement).
Attesté depuis 1914.
Situé à l'emplacement d'un ancien baraquement Dulaar, le MELCHIOR, du prénom de son propriétaire, M. Pinard.
Il est racheté par M. Peyre en 1924.
Devient le COMOEDIA après restauration de la salle par l'architecte Vallet.
Dirigé par M. Lapouble père à partir de 1928.
Détruit par les bombardements en 1944, reconstruit par l'architecte Georges Peynet. Il rouvre ses portes en 1949.
Installation d'un écran maximum par Georges Peynet en 1962 (écran géant Todd AO 70m/m) et rénovation complète.

Rénovation en 1974 par Georges Peynet.
Ouverture de trois autres salles en 1987.
Il devient U.G.C. COMOEDIA en 1993.
Autres noms : MELKIOR, COMOEDIA, U.G.C. COMOEDIA (à partir de 1993).
Exploitants : Pinard, Peyre, Lapouble (Rémy), U.G.C. (1993).

Numéro sur la carte : 32
COUCOU (L E)
9 rue des Archers (2ème arrondissement).
Attesté de 1936 à 1988.
Exploitant connu : Seguin et Riou (1955), Levaillant (1966), Mme Levaillant (1981), S.A.R.L.
Classé X le 31 mars 1976, radié le 3 octobre 1979 ; reclassé X le 29 septembre 1982.
Fermeture le 12 juillet 1988.

Numéro sur la carte : 33
CREMIAUX
2 place de Trion (5ème arrondissement).
Attesté en 1920.
216 places.
Cinéma forain.
Exploitant : Crémiaux.

Numéro sur la carte : 34
CRISTAL PALACE (LE)
102-104 grande-rue de Monplaisir (actuelle avenue des frères Lumière) (8ème arrondissement).
Attesté de 1922 à 1960.
Autres activités : concerts, bals, boxe.
Exploitants connus : Bouvard, Demo (1926), Maume (1932-1936), Trincat (1946-1960).
Fermeture en 1960.

Numéro sur la carte : 35
CROIX-ROUSSE (CINÉ)
6 place des Tapis (4ème arrondissement).
Mentionné de 1901 à 1927 dans l'indicateur Henri.
Exploitants connus : Geoffray et Girod.

D

Numéro sur la carte : 36
DIDEROT (LE)
7 rue Diderot (1er arrondissement).
Installé par Dargère en 1915.
Autres noms : LACROIX, MON CINÉ (1953-1958).
Exploitants connus : Dargère (1915), Raclot (1918), Dufreney (1919), Vierne-Imbert (1919), Borcier (1919), Pernod (1920), Barbier et Bavosat (1920), Lambert (1921), Poirieux, Guidot, Gobert, Villeboeuf, Clère, Lacroix (1933), Massa (1953-1958).
Fermeture le 23 décembre 1958.

Numéro sur la carte : 37
DUBOST
80 rue de Trion (5ème arrondissement).
Attesté de janvier à février 1913.

Numéro sur la carte : 38
DULAAR
8 place de la Croix-Rousse (4ème arrondissement).
Attesté à partir de 1912 (Rapin, Chroniques croix-roussiennes, 1987).
Autres noms : FORCHERON CINÉMA (1920), LA PERLE (1937-1960).
Exploitants connus : Dulaar (Jérôme) (1912-1919, 1921- ca 1937), Forcheron (1920), Melle Dulaar.
Fermeture le 8 décembre 1959 : remplacé par une grande surface d'alimentation.

Numéro sur la carte : 39
DURAND
4 rue du Bourbonnais (9ème arrondissement).
Attesté de 1912 à 1965.
Autres noms : LA GAITÉ VAISOISE (1929 - 1948 puis 1958 - 1965), CINÉMA DARNAS (1950 - 1958).
Exploitants connus : Durand (1912), Darnas (1915 et 1927), Kalbfeis (1924), Veuve Kalbfeis (1958).
Fermeture le 28 février 1965.

 

Guide des sources

Index alphabétique

Carte

 

 

 

 

 

 

 

 

Guide des sources

Index alphabétique

Carte

 

 

 

 

 

 

 

 

Guide des sources

Index alphabétique

Carte

 

 

 

 

 

 

 

 

Guide des sources

Index alphabétique

Carte

 

 

 

 

 

 

 

 

Guide des sources

Index alphabétique

Carte

 

 

 

 

 

 

 

 

Guide des sources

Index alphabétique

Carte

 

 

 

 

 

 

 

 

Guide des sources

Index alphabétique

Carte

 

 

 

 

 

 

 

 

Guide des sources

Index alphabétique

Carte

 

 

 

 

 

 

 

 

Guide des sources

Index alphabétique

Carte

 

 

 

 

 

 

 

 

Guide des sources

Index alphabétique

Carte

 

 

 

 

 

 

 

 

Guide des sources

Index alphabétique

Carte

 

 

 

 

 

 

 

 

Guide des sources

Index alphabétique

Carte

 

 

 

 

 

 

 

 

Guide des sources

Index alphabétique

Carte

 

 

 

 

 

 

 

 

Guide des sources

Index alphabétique

Carte

 

 

 

 

 

 

 

 

Guide des sources

Index alphabétique

Carte

 

 

 

 

 

 

 

 

Guide des sources

Index alphabétique

Carte

 

 

 

 

 

 

 

 

Guide des sources

Index alphabétique

Carte

 

 

 

 

 

 

 

 

Guide des sources

Index alphabétique

Carte

 

 

 

 

 

 

 

 

Guide des sources

Index alphabétique

Carte

 

 

 

 

 

 

 

 

Guide des sources

Index alphabétique

Carte

 

 

 

 

 

 

 

 

Guide des sources

Index alphabétique

Carte

 

 

 

 

 

 

 

 

Guide des sources

Index alphabétique

Carte

 

 

 

 

 

 

 

 

Guide des sources

Index alphabétique

Carte

 

 

 

 

 

 

 

 

Guide des sources

Index alphabétique

Carte