LES HOMMES DU PLAN À LYON
NOTES PROSOPOGRAPHIQUES
(édition en ligne revue, corrigée et augmentée par rapport à l'édition papier)

 

Nota : Les personnalités qui ont joué un rôle de premier plan apparaissent en caractères rouges.

Avertissement

On a souhaité rassembler ici des renseignements sommaires qui peuvent aider les chercheurs à identifier les signataires de documents écrits ou topographiques et à mieux saisir, ainsi, le contexte institutionnel qui a présidé à la confection de la plupart des plans. Il n’a malheureusement pas toujours été possible de vérifier, comme nous l’aurions souhaité, les renseignements recueillis dans des sources diverses, notamment dans la presse locale ou dans les indicateurs et annuaires. Il faut savoir, au reste, que les conditions de rédaction et de parution des annuaires font que les renseignements qu’on y trouve, sont valables avec une approximation d’une ou deux années. On attire donc l’attention sur le caractère involontairement lacunaire et trop souvent incertain du contenu des notices qui suivent.

En ce qui concerne les architectes, dessinateurs et graveurs, décédés avant 1900, on se reportera pour plus de détails au Dictionnaire des artistes et ouvriers d'art du Lyonnais, par Marius Audin et Eugène Vial, Paris, 1918-1919. En fait d’archives, il faut savoir que cet inestimable travail repose essentiellement sur les fonds des Archives municipales et hospitalières, les archives notariales et celles des anciennes juridictions n’étant, au début de ce siècle, guère accessibles. Il semblerait qu’Audin et Vial n’aient pas dépouillé non plus, du moins de façon systématique, les almanachs lyonnais du XVIIIe siècle.

Pour ne pas répéter inutilement les dictionnaires spécialisés, nous n’avons pas retenu ici les graveurs des XVIIe et XVIIIe siècles. Après réflexion, nous avons également exclu les voyers d’Ancien Régime pour lesquels on trouvera une liste exhaustive et des références d’archives chez Eugène Vial, " Les voyers de la ville de Lyon ", Revue d’histoire de Lyon, mai-juin 1911, pp. 194-197. Ils ont du reste leur notice dans le dictionnaire d’Audin et Vial. De même, nous n’avons pas dépouillé les annuaires des XIXe et XXe siècle pour recenser tous les géomètres. Pour identifier les cartographes, on se reportera aux autorités auteurs de la base Bn-Opaline (Bibliothèque nationale de France) et à la bibliographie spécialisée (cf. Comment identifier un cartographe : guide bibliographique international, éd. par Monique Pelletier, Paris, Comité français de cartographie, 1996).

Les personnalités qui ont joué un rôle de premier plan apparaissent en caractères rouges.

Les notices modifiées ou ajoutées, par rapport à la première édition, sont précédées de l’astérisque. Principale innovation : on a étendu à l’ensemble du département du Rhône le recensement des auteurs de plans topographiques. Par ailleurs, nous avons porté notre effort sur les ingénieurs des Ponts et Chaussées qui avaient été trop négligés dans la première édition eu égard à leur importance dans l’histoire urbaine de Lyon.

Les ingénieurs des Ponts et Chaussées ont fait l’objet de deux répertoires prosopographiques, le premier sélectif et l’autre exhaustif : F.P.H. Tarbé de Saint-Hardouin, Notices biographiques sur les ingénieurs des Ponts et Chaussées depuis la création du Corps, en 1716, jusqu’à nos jours, Paris, 1884 ; A. Brunot et R. Coquand, Le corps des Ponts et Chaussées, Paris, éd. du C.N.R.S., 1982, XIX, 915 p., ill. en noir (Histoire de l’administration française). Le " Répertoire alphabétique des ingénieurs " qui forme la troisième section de cet ouvrage (pp. [757]-892), s’appuie sur le fichier bio-bibliographique élaboré par Richard, ancien bibliothécaire au ministère des Travaux publics, et déposé par lui à l’École des Ponts et Chaussées. Brunot et Coquand n’ont repris, cependant, que les renseignements servant à l’identification des ingénieurs. Par ailleurs, les sources de ces auteurs sont essentiellement parisiennes, soit les dossiers individuels des ingénieurs contenus dans les versements du ministère des Travaux publics (sous-série F14 des Archives nationales). Ne pouvant renvoyer au fichier Richard que nous n’avons pas eu le loisir de consulter, nous avons dépouillé systématiquement les articles S 1958, S 1959 et S 1962 des archives départementales du Rhône. Précisons que le répertoire de Brunot et Coquand actualise le fichier Richard lequel se limite aux ingénieurs qui avaient achevé leur carrière en 1955. Néanmoins, nous comptons une dizaine d’ingénieurs absents du répertoire de Brunot et Coquand.

Pour effectuer cette recherche, nous avons bénéficié des dépouillements ou des suggestions de Marie-Thérèse Barrau, Noëlle Chiron, François-Régis Cottin, Paul Feuga, Sophie Marie, Claude Mermet, Fabien Paleyron, Jean Pelletier, Éric Pinoit, Vanessa Plusquellec, Stéphanie Revol, Maurice Vanario et Laurent Zakoian. Que chacun trouve ici l’expression de notre gratitude.

Achard, Camille

Employé dans le service de la voirie de la ville de Lyon : Service d’inspection : inspecteur, 1861, ..., 1864-1865 ; Service de la salubrité : inspecteur, 1867.

*Acloque, Pierre

Ingénieur des Ponts et Chaussées, 1844.

En congé illimité, ..., 1847, ...

Ingénieur de la compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon ..., 1864-1867, ...

Aguettant, Sébastien

Né le 8 septembre 1789, à Oullins (Rhône). Mort le 5 juillet 1857, à Lyon.

École des beaux-arts de Lyon.

Métreur-vérificateur dans l’agence de la construction de l’entrepôt des liquides de Perrache, dirigée par l’architecte R. Dardel, 1838-1841. Premier répétiteur de dessin à l’école La Martinière, à Lyon, 1837-1857.

Voyer adjoint de la ville de Lyon, ..., 1821, ... Voyer de la ville de Lyon, 1840, ...

Membre de la société académique d’architecture de Lyon, 1841.

*Alexandre

Géomètre du Cadastre, 1er tiers du XIXe siècle.

Employé dans le service du cadastre du département du Rhône.

Lève, en 1811, l’atlas parcellaire de différents cantons du Rhône (Archives du Rhône, Atlas 3 Pl 555).

Alloard

Géomètre, XIXe siècle.

Aide-voyer de la ville de la Guillotière, 1er octobre 1841, en remplacement de Van Doren.

Fait des offres de service au maire de la Guillotière, en 1847, pour la rectification du plan de Van Doren.

Signalé rue Saint-Louis, à la Guillotière.

Peut-être à confondre avec l’architecte A. Alloard (inconnu d’Audin et Vial), signalé cours de Brosses, n° 8 (indicateur de Lyon, 1838).

Voir, dans Forma urbis, l’étude d’A.S. Clémençon.

*Anselmier

Ingénieur géographe, 2e moitié du XIXe siècle.

Auteur d’une carte en relief du département du Rhône, réalisée entre 1872 et 1906 pour le compte du conseil général, et qui fut déposée, en son temps, au muséum d’histoire naturelle de Lyon (Archives du Rhône, 4 T 45-48).

*Antin, Pierre

Élève ingénieur de 3e classe à l’École nationale des Ponts et Chaussées, employé pendant la campagne de 1884 dans le service ordinaire du département du Rhône et au service de chemins de fer.

Ingénieur des Ponts et Chaussées, 1886.

*Arhanchiague, Jean

Ingénieur des Ponts et Chaussées, 1958.

Directeur de la direction départementale du Nord du ministère de l’Équipement (D.D.E.), 1977-1983. Directeur de la direction départementale du Rhône du ministère de l’Équipement (D.D.E.), 1983-1986.

Argout. Voir : D’Argout

*Armand, (Eugène Louis ?)

Élève ingénieur de 3e classe à l’École nationale des Ponts et Chaussées, employé pendant la campagne de 1883, dans le département du Rhône, au service de la navigation du Rhône.

Ingénieur des Ponts et Chaussées, 1885 (s’il s’agit bien d’Eugène Louis et non de son homonyme Jean Vincent, nommé l’année suivante).

Armand, Georges

Né en 1912. Mort le 13 août 1979, à Lyon 4e arrondissement.

Ingénieur cartographe au Service géographique de l’Armée, à Paris.

Colonel.

Chevalier de la Légion d’honneur. Croix de Guerre, 1939-1945. Croix de la Valeur militaire avec Étoile de bronze. Officier du Nichan Iftikhar.

Travaux de cartographie historique à sa retraite : cartographie de la rive gauche de Lyon, en 1790, dont un détail montrant le quartier de la place du Pont, à l’échelle du 1:50 000e, a été donné par lui aux Archives municipales, en 1977 (3 S 777), avec un plan au 1:500e de l'élévation du Réduit fait à la tête du pont du Rhône, contre le faubourg de la Guillotière, en 1708 (3 S 778).

*Armand, Louis

Né en 1872. Mort en 1949.

Inspecteur général des Ponts et Chaussées. Inconnu à Brunot et Coquand.

Membre de l'académie des sciences, belles-lettres et arts de Lyon, 1911.

*Arnaud, Jean-Baptiste

Élève ingénieur de 3e classe à l’École nationale des Ponts et Chaussées, employé pendant la campagne de 1890 dans le service ordinaire du département du Rhône et au service de chemins de fer.

Ingénieur des Ponts et Chaussées, 1892.

*Arnoud (Arnoul, Arnould, ou Arnoult)

Géomètre du Cadastre, 1er tiers du XIXe siècle.

Employé dans le service du cadastre du département du Rhône.

Lève, entre 1810 et 1812, l’atlas parcellaire de différents cantons du Rhône (Archives du Rhône, Atlas 3 Pl 546, Atlas 3 Pl 551, Atlas 3 Pl 554-556).

*Aron, Julien

Ingénieur des Ponts et Chaussées, 1859.

Ingénieur en chef des Ponts et Chaussées, en retraite à Lyon (montée des Carmes-Déchaussés, n° 2) : ..., 1898, ...

*Astier

Géomètre à Lyon, fin XVIIIe-XIXe siècles.

Actif à Lyon de 1795 à 1799, au moins. Lève plusieurs plans de voirie de la ville (Archives du Rhône, 2 Pl 205-206, 2 Pl 220, 2 Pl 498, 3 Pl 454, 3 Pl 478).

*Astier, Guillaume

Ingénieur des Ponts et Chaussées, 1789.

Ingénieur ordinaire dans la généralité de Lyon, vers 1785-1790.

Signalé d’après l’article des archives du Rhône coté 8 C 441.

Aubert

Employé du service vicinal du département du Rhône : agent-voyer en chef, 1er novembre 1901-1er avril 1914.

Membre de la commission municipale du plan d’extension de la ville de Lyon, 1912.

Aubert, Joseph

Né le 21 juin 1876, à Courzieu.

Baccalauréat de l’enseignement secondaire spécial, octobre 1893. École centrale de Lyon, 1894-1897 (diplôme d’ingénieur).

Employé dans le service de la voirie de la ville de Lyon, 16 (?) 1901-1er septembre 1936 : Bureau central, Études de projets : piqueur dessinateur auxiliaire ; piqueur contrôleur, 1er juillet 1902-1907 ; piqueur, 1er janvier 1907-1910 ; conducteur, 1er mai 1910-1918 ; ingénieur de la voie publique, 14 mai 1918 (arrêté)-1936. À sa retraite, il est nommé ingénieur principal honoraire. Il est rappelé au service de la Voirie pendant les hostilités, en 1939-1940, pour remplacer des agents mobilisés (loi du 18 juillet 1938).

Parallèlement à son activité d’ingénieur de la Voie publique, il assure la surveillance de la carrière municipale de Courzieu, depuis 1924 (au moins) jusqu’à sa retraite.

Titulaire de la Médaille d’honneur communale, 1er janvier 1927.

Délégué du service de la Voirie municipale pour faire partie du jury appelé à juger les projets présentés aux deuxième (1925) et quatrième (1927) concours de la société d’embellissement de Lyon.

*Aubin, Édouard

Élève ingénieur de 3e classe à l’École nationale des Ponts et Chaussées, employé pendant la campagne de 1877, dans le département du Rhône, au service de la navigation du Rhône.

Ingénieur des Ponts et Chaussées, 1879.

*Aucour, Marie Antoine

Ingénieur des Ponts et Chaussées, 1837.

Lève, en qualité d’élève ingénieur, en 1837, un profil en long du lit de la rivière de Vauxonne avec le plan des travaux à y exécuter (Archives du Rhône, 3 Pl 33, signé : A. Aucour).

*Auger, Joseph

Élève ingénieur de 3e classe à l’École nationale des Ponts et Chaussées, employé pendant la campagne de 1877, dans le département du Rhône, au service de la navigation du Rhône.

Ingénieur des Ponts et Chaussées, 1879.

Auric, André Joseph

Né le 1er août 1866, à Orange (Vaucluse).

Docteur en sciences mathématiques. Élève ingénieur des Ponts et Chaussées, 1er octobre 1886. Ingénieur de 3e classe, 1er juillet 1889.

Ingénieur en résidence à Nantes et attaché au service de la Navigation, 7 septembre 1889. En résidence à Rochefort : travaux hydrauliques du port de Rochefort et du 4e arrondissement maritime, 1er janvier 1890. En résidence à Montélimar : service ordinaire et hydraulique des arrondissements de Montélimar et de Nyons, 16 juin 1891. En résidence à Mostaganem (Algérie) : service ordinaire, maritime et hydraulique, 1er avril 1896. En résidence à Valence (Drôme) : service ordinaire et hydraulique, service spécial du Rhône (3e arrondissement) et contrôle de construction des chemins de fer P.L.M.

Détaché auprès de la ville de Lyon pour être nommé directeur du service municipal de la Voirie, 30 septembre 1906-16 janvier 1910 (démissionnaire). Par arrêté du ministre des Travaux publics, en date du 21 septembre 1909, Auric est détaché, " sur les instances pressantes " des ministres de l’Intérieur et des Affaires étrangères pour occuper les fonctions de directeur des services de la voirie de Constantinople (dossier personnel sous la cote 524 Wp 24). Éd. Herriot montra quelque agacement devant le caractère inopiné de cette mutation au moment où la ville de Lyon se lançait dans de grands travaux urbains, tels la création des abattoirs de la Mouche et de l’hôpital de Grange-Blanche. Ainsi, Auric avait été envoyé en mission en Allemagne pour suivre le congrès international d’hygiène de Berlin, en 1907.

Membre du conseil départemental des Bâtiments civils, 19 janvier 1907.

Chevalier de la Légion d’honneur, 30 décembre 1903. Officier d’Académie, 9 août 1905. Chevalier du Mérite agricole, 14 octobre 1900.

*Autonne, Léon César

Né en 1859. Mort en 1917.

Ingénieur des Ponts et Chaussées, 1883.

Ingénieur des Ponts et Chaussées, attaché au service ordinaire, dans le département du Rhône, ..., 1887-1896, ...

Membre de l'académie des sciences, belles-lettres et arts de Lyon, 1903.

*Aynard

Élève ingénieur de 3e classe à l’École nationale des Ponts et Chaussées, employé pendant la campagne de 1834 dans le service général du département du Rhône. Inconnu à Brunot et Coquand.

Peut-être à confondre avec celui qui suit.

*Aynard, Théodore

Né en 1812. Mort en 1902.

Ingénieur ordinaire de 1ère classe des Ponts et Chaussées, attaché au service du chemin de fer de Paris à Lyon, ...-1852. Ingénieur ordinaire des Ponts et Chaussées, attaché au service ordinaire du département du Rhône, 1er mars 1852 (arrêté ministériel du 6 mars1852)-1855, ... En congé illimité, ...-1861. Ingénieur en chef de 2e classe, puis ingénieur en chef de 1ère classe (arrêté ministériel du 23 août 1865), chargé du contrôle des travaux des lignes de chemin de fer du Dauphiné, etc., à Lyon, 1er octobre 1861-1869. Ingénieur en chef chargé du service ordinaire dans le département du Rhône, en remplacement de Meynard, admis à la retraite par limite d’âge,1er septembre 1869-1875. Admis à faire valoir ses droits à la retraite par décret du ministre des Travaux publics, en date du 18 février 1874 ; maintenu en fonctions jusqu’à la désignation de son successeur (1er mai 1874).

Inspecteur général honoraire des Ponts et Chaussées (par décret ministériel en date du 18 février 1874).

Inconnu à Brunot et Coquand.

Administrateur des hospices civils de Lyon.

Membre de la commission consultative du musée de Lyon, 1875.

Membre de l'académie des sciences, belles-lettres et arts de Lyon, 1865.

*Babinet, Jacques

Élève ingénieur de 3e classe à l’École nationale des Ponts et Chaussées, employé pendant la campagne de 1878, dans le département du Rhône, au service de la navigation du Rhône.

Ingénieur des Ponts et Chaussées, 1880.

Baffert, Nicolas Marie

Mort le 12 octobre 1793, à Lyon.

Architecte.

Expert royal (voir, aux archives du Rhône, les expertises Bp 5676, passim).

L’un des trois voyers inspecteurs, avec Boulard et Buisson, que nomme le conseil général de la commune de Lyon, le 7 mars 1792. Il prête serment, le 12 mars, devant le Bureau municipal.

Inspecteur des redoutes et fortifications pendant le siège de Lyon, cause de sa condamnation à mort après la chute de la ville.

Baillieu

Éditeur, en 1845, d’un Nouveau plan de la ville de Lyon, sans nom d'auteur.

*Bailly, Pierre

Élève ingénieur de 2e classe à l’École nationale des Ponts et Chaussées, employé pendant la campagne de 1841, dans le département du Rhône, au service de la navigation du Rhône pour suivre les travaux de reconstruction de plusieurs ponts suspendus.

Ingénieur des Ponts et Chaussées, 1842.

*Baïol (ou Bayol)

Géomètre du Cadastre, 1er tiers du XIXe siècle.

Employé dans le service du cadastre du département du Rhône.

Lève, en 1810 et 1811, l’atlas parcellaire de différents cantons du Rhône (Archives du Rhône, Atlas 3 Pl 547, Atlas 3 Pl 555-556).

Bajard

Employé dans le service de la voirie de la ville de Lyon : Travaux : conducteur, 1871 ; service des Arrondissements, Nettoiement, Travaux : conducteur du 1er arrondissement, 1872 ; ... ; Bureau central, Permission voirie, Alignements des constructions : dessinateur, 1875-1876.

*Baldy, Marie Joachim

Élève ingénieur de 3e classe à l’École nationale des Ponts et Chaussées, employé pendant la campagne de 1875, dans le département du Rhône, au service de la navigation de la Saône.

Ingénieur des Ponts et Chaussées, 1877.

Balouvière

Commissaire en droits seigneuriaux, à Lyon, 1776-1778.

Signalé rue Saint-Jean (Almanach de Lyon pour les années 1776-1778).

Balouvière, Jean

Commissaire en droits seigneuriaux, à Lyon, 1780-1783.

Signalé à la montée de Saint-Barthélemy (Almanach de Lyon pour les années 1780-1783).

*Baltus, Jacques François

Ingénieur des Ponts et Chaussées à la généralité de Lyon (1784), puis ingénieur ordinaire d’arrondissement à Villefranche (Rhône), 1784-1814. Nommé le 29 novembre 1787.

Candidat à la Légion d’honneur le 18 avril 1814 (Archives du Rhône, 1 M 257, lettre au préfet du Rhône).

Deux importants fonds d’archives intéressant l’activité de Baltus à Villefranche (plan d’alignement, 1795-1813 ; portes et remparts de la ville, 1802-1811 ; aqueduc, 1806-1809) sont conservés à la médiathèque municipale de Villefranche-sur-Saône (3 M 38 ; II 6). On a de lui un plan d’une partie du territoire de la commune de Limas, daté de 1796 (Archives du Rhône, 1 Pl 126).

*Bansillon, J.

A fait paraître, dans le premier tiers du XIXe siècle, des Observations sur le cadastre de la Croix-Rousse, Lyon, D.L. Ayné, s.d., 12 p., in-4° (Marie Émile Aimé Vingtrinier, Catalogue de la bibliothèque lyonnaise de M. Coste, Lyon, L. Perrin, 1853, n° 17448). Pas d’exemplaire localisé à Lyon, voir Bibliothèque nationale de France, LK7-3275).

Barbier, Simon

Né en 1720. Mort en 1783.

Professeur de mathématiques à Lyon, depuis 1769.

" M. Barbier, ancien Professeur de Mathématiques aux Écoles d'Artillerie, & Ingénieur Géographe, enseigne l'Arithmétique, l'Algebre, la Géométrie élémentaire, composée & transcendante ; la Méchanique, l'Hydrostatique & l'Hydraulique, la Fortification, l'Attaque & la Défense des places, la Géographie, le Lavis des Plans & des Cartes " (Almanach de Lyon pour l’année 1771, p. 199).

Membre de l'académie des sciences, belles-lettres et arts de Lyon, classe des sciences, 1775.

Barbot, J.R.

Employé dans le service de la voirie de la ville de Lyon : service des Alignements et des travaux : conducteur, 1867-1871 ; service des Arrondissements, Nettoiement, Travaux : conducteur du 1er arrondissement, 1872. Démissionnaire, en 1876, pour entrer dans la compagnie du gaz de Perrache.

*Barboyon, Jean

Directeur des services techniques de la ville de Villeurbanne : ..., 1969, ... Employé dans les services techniques de la ville de Lyon : ingénieur ; Employé dans les services techniques de la communauté urbaine de Lyon : Services techniques, Architecture : directeur (ingénieur en chef), ..., 1974, ... ; département Développement, service Centre de données urbaines : directeur, ..., 1985-1989, ...

*Bardin

Géomètre de 1ère classe du Cadastre, XIXe siècle.

Employé dans le service du cadastre du département du Rhône.

Lève le plan cadastral de Bron au 1:5000e (Archives du Rhône, Atlas 1 Pl 73-77).

*Bardot, Charles

Ingénieur des Ponts et Chaussées, 1887.

Ingénieur ordinaire de 1ère classe des Ponts et Chaussées, détaché au service municipal de la ville de Marseille, ...-1902. Ingénieur ordinaire de 1ère classe des Ponts et Chaussées, attaché au service ordinaire du département du Rhône, arrondissement du Nord et du 1er arrondissement du service de la navigation de la Saône, à la résidence de Lyon, en remplacement de Canat, mis en congé illimité, 16 octobre 1902 (arrêté ministériel du 10 octobre 1902)-1904. Ingénieur ordinaire des Ponts et Chaussées, attaché au service ordinaire et maritime du département des Alpes-Maritimes, à la résidence de Nice, 1er février 1904 (arrêté ministériel du 12 janvier 1904).

*Barlatier de Mas, Stanislas Ferdinand

Né le 24 février 1840, à Randonnay (Orne). Mortle 23 ou le 29 décembre 1919, à Dijon (Côte-d’Or).

Attaché à la région lyonnaise par son mariage.

École Polytechnique, 1858. École des Ponts et Chaussées, 1860.

Ingénieur des Ponts et Chaussées, 1863. Ingénieur en chef des Ponts et Chaussées, 1881.

Ingénieur ordinaire de 2e classe des Ponts et Chaussées, chargé du service de l’arrondissement de Bourg dans le département de l’Ain, 1863-1871. Passé au service de la Société minière et industrielle, en qualité de directeur, en Russie, des travaux de la canalisation de la Moscova à l’effet de rattacher Moscou au réseau des voies navigables, 1871-... Ingénieur des Ponts et Chaussées, chargé de l’arrondissement de Saint-Omer (Pas-de-Calais), ...-... Ingénieur en chef des Ponts et Chaussées, à Saint-Brieuc (Côtes-du-Nord), ...-... Ingénieur en chef des Ponts et Chaussées, chargé, à la résidence d’Auxerre, du service de la navigation de l’Yonne, de la Haute-Seine et du canal du Nivernais, ...-1889. Ingénieur en chef des Ponts et Chaussées, chargé, à la résidence de Paris, du service de la navigation de la Seine, 1889-... Inspecteur général de 2e classe des Ponts et Chaussées, 1899-1905 (admis à faire valoir ses droits à la retraite par application des prescriptions sur la limite d’âge). Recherches sur la résistance à la traction des diverses formes de bateaux pour le compte de la Compagnie générale de navigation H.P.L.M.

Rapporteur, en 1900, de la commission interministérielle de l’aménagement intégral du Rhône. Président et rapporteur du jury appelé à juger des avant-projets d’aménagement du Rhône qui avaient été envoyés au concours organisé par l’office des transports des chambres de commerce du Sud-Est.

Délégué régulièrement à des congrès de navigation, notamment à l’étranger, ce qui lui inspira des Souvenirs de neuf Congrès de navigation, publiés en 1907. Président de la classe 20 (Navigation) dans la section III (Transports) de l’exposition internationale urbaine de Lyon, en 1914.

Chevalier de la Légion d’honneur, 1881 ; officier, 1893.

Membre de l'académie des sciences, belles-lettres et arts de Lyon, 1909 ; président en 1912-1913. Son discours de réception portait sur la régularisation du cours du Rhône.

Barmettes

Employé dans le service de la voirie de la ville de Lyon : Bureau central, Permission de voirie, Alignements des constructions : dessinateur, 1875-1877.

Barnier, Joseph

Employé dans le service de la voirie de la ville de Lyon, 1er juin 1881- : dessinateur auxiliaire, ..., 1881, ...

*Barois, Julien

Élève ingénieur de 3e classe à l’École nationale des Ponts et Chaussées, employé pendant la campagne de 1872, dans le département du Rhône, au service de la navigation de la Saône.

Ingénieur des Ponts et Chaussées, 1874.

*Barrand, Louis

Élève ingénieur de 3e classe à l’École nationale des Ponts et Chaussées, employé pendant la campagne de 1874, dans le département du Rhône, au service de la navigation du Rhône.

Ingénieur des Ponts et Chaussées, 1876.

 

sommaire

 

 

 

 

 

 

 

sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sommaire