Planche 10

 

10.1.

Cr. JACQUEMIN

Plan géométral et proportionnel de la ville de Lyon où sont désignés ses 28 quartiers ou pennonages avec deux tables [...], dressé et gravé de la ville de Lyon.

Gravé sur cuivre.

Dimensions : 46 x 59 cm.

Échelle : 1:62 000e.

Lyon, Archives municipales, 3 S 693

Cliché J. Gastineau/A.M.L. 4 PH 198

Joint à l’Almanach de Lyon pour l’année 1747, ce plan est le premier avec un quadrillage coté qui permet de placer facilement les emplacements des rues, quais, places, etc.. Pour avoir un nombre équivalent de bourgeois à mettre sous les armes dans les différents pennonages, les délimitations de ceux-ci passent à travers les îlots. Elles sont repérées par les noms des maisons et leurs propriétaires. Ce qui permet de connaître l'emplacement de 240 d'entre elles.

L’auteur de ce plan pourraît être le géomètre et commissaire en droits seigneuriaux Jean Jacques Besson (décédé en 1755) (cf. Claude Breghot du Lut et Antoine Péricaud, Biographie lyonnaise : catalogue des Lyonnais dignes de mémoire, Lyon, 1839, p. 36). L’identité du graveur est du moins plus assurée et l’on ne connaît pas de meilleur candidat à ce titre que le graveur de monnaies lyonnais Clair III Jacquemin (1710-1759).

La comparaison de ce plan avec la restitution de François-Régis Cottin et Francisque Loizy (état 1750) montre la qualité du levé préalable.

 

10.2

Page de titre de " Plans des vingt-huit quartiers de la ville de Lyon fait par ordre de Messieurs du Consulat ".

Registre in-folio, reliure basane brune, 28 plans en couleur sur papier, page de titre calligraphiée [Benoît Bourdus], table des 28 quartiers.

Dimensions : 54 x 42 cm.

Lyon, Archives municipales, EE 11

Cliché J. Gastineau/A.M.L. 5 Ph 23432

 

 

La page de titre calligraphiée en camaïeu de gris paraît d'une facture très proche des inventaires des archives municipales de Lyon à la même date dus à la main de Benoît Bourdus. Parmi les ornements aucun des drapeaux figurés en grand nombre ne coïncide avec celui d’un des pennonages. On y voit aussi des instruments servant au levé du plan.

La délibération décidant du plan (BB 312, fol. 69-70) en explique les raisons : le passage de 35 à 28 quartiers, une répartition plus équitable et la possibilité offerte à chaque capitaine d'avoir en main le plan de son pennonage.

La bibliothèque municipale de Lyon conserve une copie manuscrite et coloriée de ce plan, avec la date de 1759 (Fonds général, Ms. 2352).

10.3.

Idem. Plan du pennonage de la place Confort.

Dimensions : 54 x 84 cm.

Lyon, Archives municipales, EE 11, pl. 1

Cliché J. Gastineau/A.M.L. 5 Ph 35403

 

Le pennonage de la place Confort montre une forte densité. Il ne comprend en effet qu'une communauté ecclésiastique, le couvent des Jacobins, dont une grande partie des bâtiments est en location.

 

10.4

Idem, Plan du pennonage de la Grande Côte.

Dimensions : 54 x 82 cm.

Lyon, Archives municipales, EE 11, pl. 11

Cliché J. Gastineau/A.M.L. 5 Ph 23413

 

Par opposition le pennonage de la Grande Côte situé sur les pentes de la Croix-Rousse contre les fortifications comprend six communautés religieuses, dont le séminaire Saint-Irénée. Un des grands avantages de ce plan particulier est de les situer très exactement dans la ville.

 

sommaire

Atlas

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sommaire

Atlas

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sommaire

Atlas

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sommaire

Atlas

 

 

 

 

 

 

 

sommaire

Atlas