Aller au contenu principal

De la plume à la presse : calligraphie, imprimerie et gravure en lettres sous l'Ancien régime

Conférence Organisé par Les Amis du Musée de l'Imprimerie
Image d'illustration
Conférence

Tous publics

Archives municipales de Lyon

Lundi 9 mai 2022 - 18:15

1h30

Gratuit et ouvert à tous dans le respect des consignes sanitaires

On oppose trop souvent l’écriture manuelle et l’imprimerie, comme si la presse avait mis fin à l’art de la plume cultivé par les copistes. En réalité, les professionnels de l’écriture en ont reconfiguré les formes et les fonctions à la Renaissance, en exploitant selon les besoins la gamme des techniques désormais disponibles. L’aspect des lettres évolue par des échanges constants entre le geste de la main et les procédés mécaniques. L’écriture formelle des manuscrits inspire d’emblée la typographie et inversement, pendant des siècles. Au-delà, on s’est efforcé, par la gravure sur bois puis sur cuivre, voire par une typographie virtuose, de reproduire fidèlement jusqu’aux tracés cursifs, notamment pour fournir des modèles d’enseignement de l’écriture. La conférence offrira une introduction à ce foisonnement de recherches graphiques, dans lequel, à différentes époques, Lyon a joué un rôle remarquable.

Par Marc SMITH    
Marc Smith est professeur de paléographie latine à l’École nationale des chartes et à l’École pratique des hautes études, président du Comité international de paléographie latine. Ses recherches portent sur l’évolution de l’écriture dans la longue durée, à travers ses mutations techniques, sociales, culturelles et esthétiques. Il travaille actuellement, grâce à une subvention de la fondation Singer-Polignac, à une étude des livres d’écriture produits depuis la Renaissance jusqu’au Premier Empire par les maîtres écrivains français, conservés dans les collections d’Europe et d’Amérique.

Partenaires