Aller au contenu principal

A travers la lentille du Zograscope : Lyon en vue d'optique

Conférence Organisé par Les Amis du Musée de l'Imprimerie
Extrait d'une vue d'optique du temple de Lyon
Conférence

Tous publics

Archives municipales de Lyon

Lundi 29 novembre 2021 - 18:15

1h30

Gratuit et ouvert à tous dans le respect des consignes sanitaires

Dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, la mode est aux vues d’optique, ces estampes coloriées que l’on regarde à travers un instrument appelé zograscope. La lentille optique dont est muni cet instrument offre une vision déformée de l’image imprimée et confère ainsi au paysage représenté une profondeur sur- prenante. Ainsi, les hommes et les femmes du XVIIIe siècle, font, à travers ce dispositif, l’expérience séduisante de voir le monde en trois dimensions. Des salons aisés de l’aristocratie, la vue d’optique gagne rapidement la rue, où elle devient un divertissement de foire prisé du petit peuple. La plupart des vues d’optique figurent des paysages urbains : les plus beaux palais d’Europe, les places des plus grandes cités, les ports les plus actifs, mais aussi les cités loin- taines d’Amérique ou d’Asie. Parmi les milliers de sujets traités par la vue d’optique, Lyon fait l’objet d’au moins cinq représentations entre 1750 et 1840.

Par Johanna DANIEL    
Johanna Daniel est doctorante à l’Université Lyon 2 Lumière (LARHRA) et chargée d’études et de recherche à l’Institut national de l’Art (Paris). Historienne de l’estampe, sa thèse porte sur la production des vues d’optique en Europe entre 1750 et 1840. Dans le cadre de cette recherche, elle constitue un catalogue raisonné numérique des vues d’optique conservées dans les collections publiques.

Partenaires