Aller au contenu principal
Catalogues d'exposition

Imaginons… une mémoire sans papier

Catalogue de l'exposition "Imaginons une mémoire sans papier" proposée en 2008

Prix : 5 € (+ 3€ de frais de port)

Extrait d'un syndicat de 1720

Le choix d’une exposition aux Archives donnant à voir exclusivement des œuvres d’artistes contemporains peut paraître surprenant. Et l’effet de surprise s’accroît du décalage entre le lieu de la manifestation, centre de conservation de la mémoire de la Ville et l’éphémère de la présentation puisque les œuvres, les installations conçues pour le projet, ne sont pas destinées à être conservées mais vouées à disparaître.

Pari risqué, mais choix délibéré dans la programmation des Archives municipales dont l’objectif principal est de provoquer la curiosité du visiteur, une fois franchie la grande vitrine de verre, largement ouverte sur l’espace public, encore en construction. Elles s’attachent à proposer des prolongements actuels, parfois inattendus, des mémoires qu’elles préservent. Les expositions organisées depuis l’ouverture du nouveau bâtiment privilégient une approche sensible des archives, à la fois traces infimes de vies, sommes organisées de mémoires individuelles et collectives, sources foisonnantes et inépuisables de connaissance d’un territoire. Qu’il s’agisse d’une présentation originale de sujets historiques faisant largement appel aux documents originaux, de la mise en perspective de ces sujets avec les interrogations de nos contemporains, du dialogue instauré  entre documents écrits, photographies, œuvres d’art, objets archéologiques, toutes ses propositions concourent à cette ambition. Etonnement, questionnement constituent la démarche fondamentale qui donne tout son sens à la mission de conservation du patrimoine écrit qui ne vit que par les regards des autres, par les interrogations des chercheurs ou des curieux.

« Imaginons… une mémoire sans papier » s’inscrit parfaitement dans cette logique. L’exposition aborde dans une approche sensible et esthétique le grand défi auquel sont confrontées les institutions de conservation et tout particulièrement les services d’archives. Le développement accéléré de l’électronique dans tous les domaines de la société, la production exponentielle de documents numériques, individuelle ou collective, privée ou publique, renouvelle la question de la préservation de ces documents sans le support du papier, de leur sélection, de la garantie de leur authenticité, de leur accessibilité future, problématique au cœur du métier d’archiviste. En parallèle, il offre une opportunité formidable d’une large diffusion du patrimoine.

Trente-sept artistes contemporains de l’association Illustrateurs et Photographes en Rhône-Alpes se sont saisis de cette question pour la livrer à une métamorphose artistique, au gré de l’imagination et de l’interprétation de chacun. Finalement, la nécessité de conserver la mémoire du projet tout au long de son déroulement jusqu’à la réalisation finale s’est imposée ; elle a donné la constitution d’une mémoire en images de l’action et de son processus, présentée pendant la durée de l’exposition.

Et sur ce thème, une collaboration avec le Rize, centre Mémoires et Société de Villeurbanne s’est nouée tout naturellement.

Lyon, 2008, 80 p.