Aller au contenu principal
Catalogues d'exposition

Au service de la ville

Catalogue de l'exposition "Au service de la ville" proposée en 2021

Prix : 25€ (+3€ de frais de port)

Extrait de la couverture représentant un dessin d'un buste regardant la ville de Lyon

L’Académie des sciences, belles-lettres et arts de Lyon est, dès son origine, au début du XVIIIe siècle, vouée à la discussion autour des avancées scientifiques. Ancrée dans la vie économique, sociale et culturelle de Lyon, cette institution s’est voulue au croisement de la science et des besoins de la cité. 
Avant la création de l’université, à la fin du XIXe siècle, l’Académie était un lieu d’expertise central à Lyon. Bien loin de représenter le lieu de définition d’une norme impérative, l’Académie lyonnaise a d’abord été un lieu de débat, où les opinions pouvaient être tranchées, ou au contraire très hésitantes.
L’Académie était – et reste – un lieu de sociabilité érudite, mais elle a été bien plus que cela. Par ses concours et par ses prix, elle s’est située au centre d’un réseau scientifique international, elle a apporté aussi, à sa mesure, une forme d’aide à la création et à la réflexion. C’est ainsi que tout au long du XIXe siècle elle a accompagné les progrès de l’industrie textile.

De cette histoire, que reste-t-il ? 
Tout d’abord, un très beau patrimoine documentaire, comme cette lettre de Champollion, de 1820, où le déchiffreur des hiéroglyphes montre qu’il n’a pas encore trouvé la clé qui lui permettra, deux ans plus tard, de proposer son interprétation géniale. 
Ensuite, un magnifique patrimoine artistique, que l’académie a eu à cœur, ces dernières années, de faire restaurer, comme les bustes des membres passés de l’institution, œuvres de grands artistes.
Enfin, et surtout, une curiosité incessante et très variée : si l’Académie est un lieu de rencontre pour des hommes – et, plus récemment, pour des femmes – qui font la science, son souci de rendre accessible les résultats de la recherche peut trouver un écho auprès de nombreuses institutions culturelles lyonnaises. A cet égard, les initiatives de travail collaboratif, le développement de plateformes encyclopédiques libres constituent un prolongement de l’esprit académique : la science et la culture se développent quand elles sont partagées.