Aller au contenu principal

Édouard Réveil (1799 - 1886)

Portrait du Maire Edouard Reveil

Maire de Lyon du 3 octobre 1848 au 24 mars 1852

 

Après des études de droit, Edouard Réveil devient avocat, puis assureur. Il arrive à Lyon en 1836 comme agent de la Compagnie d’Assurances Générales, dont il devient directeur.

Attiré par la politique, il tente de devenir député à la Constituante en 1848, mais c’est un échec. Il faut attendre les élections municipales de mai 1848 pour voir démarrer sa carrière politique quand il devient conseiller municipal.

Après la démission de Laforest, son passé de gestionnaire, ses idées modérées font de lui un candidat tout désigné à la magistrature municipale. Le pouvoir exécutif le nomme maire par arrêté le 3 octobre 1848. Son administration est installée trois jours plus tard.

Son mandat est surtout caractérisé par une bonne gestion des affaires courantes. Diverses opérations d’urbanisme sont à mettre à son crédit : l’élargissement du quai Saint-Antoine (actuel quai Saint-Vincent), le prolongement de la rue Centrale (actuelle rue de Brest) jusqu’à la rue Mercière, ainsi que la limitation de la hauteur des maisons et des immeubles à des fins de salubrité.

Mais des changements politiques nationaux se préparent… Le coup d’Etat du futur Napoléon III se déroule dans la nuit du 1er au 2 décembre 1851. A Lyon, le maréchal de Castellane en est informé et fait occuper par l’armée différents sites afin d’éviter toute émeute.

Le 24 mars 1852 est promulgué un décret proclamant « la réunion administrative des trois communes de la Guillotière, la Croix-Rousse et de Vaise à la ville de Lyon », faisant suite à une volonté plus ancienne et à de récentes émeutes à la Croix-Rousse en 1849.

Le préfet du Rhône se voit confier l’administration du nouveau territoire communal. Réveil n’est désormais plus maire de Lyon.

Par la suite, il occupe différentes fonctions sous le régime impérial. Il quitte la vie politique en 1870 et se retire à Pau.

 

  • Procès-verbal de l'installation de M[onsieur] Edouard Reveil, maire de Lyon, et de MM. Bonnardel, Fraisse, Bacot, Ricard, Pain, Pailleron, Bouchardy, Brevard et Fayolle, adjoints, nommés par arrêté [...] du 3 octobre 1848. [9 octobre 1848, 1C/2232].
  • Son discours d’installation (17 octobre 1848, 1217WP/79, vue 182).
  • Dossier de correspondance adressée au maire de Lyon sur différents sujets (1848-1850, 985WP/90).
  • Fonds Edouard Réveil (1848-1865, 124II/1-4) : documents historiques provenant principalement de la famille du maire Edouard Réveil et concernant les évènements politiques à Lyon de 1848 à 1862. Ils concernent surtout la Seconde République et les débuts du Second Empire.
  • Cahier d'écriture réalisé par plusieurs élèves des frères des écoles chrétiennes de Lyon, dédié à Réveil, maire de Lyon (1851, 1II/316/1).
  • Société de Tir de l'Armée Territoriale : livret de tir d'Edouard Réveil (1901, 1II/321/1).
  • Lettres de Napoléon III au maire de Lyon Réveil (1850-1853, 1II/380/1).

Quelques évènements à venir

Démophile Laforest (1795 - 1867)
Portrait du Maire Laforest
Démophile Laforest (1795 - 1867)
+
1852-1870 : les préfets au pouvoir
Portrait de Claude-Marius Vaisse
1852-1870 : les préfets au pouvoir
+