Aller au contenu principal

La rue de la REpublique : vitrine de Lyon

Affiche de l'exposition "La REpublique, vitrine de Lyon"
Archives municipales de Lyon / Hall

Du 14 octobre 2020 au 11 septembre 2021
 


Commissariat

Conception

  • Mourad Laangry et Marie Maniga
  • Équipe technique et administrative des Archives de Lyon

 

 

Les Lyonnais l'appellent "rue de la Ré" mais avant de prendre le nom de rue de la République, elle a été la rue Impériale puis la rue de Lyon, des noms qui illustrent son rôle de vitrine de la ville, depuis sa création.

 

La rue Impériale est ouverte en 1858, sous le Second Empire, pour relier l'hôtel de ville à la place Bellecour, deux lieux emblématiques de la cité. La création de la nouvelle voie par le préfet Vaïsse répond à un programme de modernisation et d'hygiénisation urbaine. Elle a pour motifs non seulement l'embellissement de la cité mais aussi l'assainissement et la sécurisation d'un quartier alors insalubre et propices aux soulèvements populaires.

Le percement de la rue s'accompagne de la construction d'élégants immeubles qui, dès l'origine, forment son identité composite. Elle condense en un seul lieu l'ensemble des usages de la ville : un siège pour le pouvoir, un centre d'affaire pour les bureaux et les commerces, un espace pour les logements, et des divertissements, un endroit pour flâner et se montrer. Plusieurs architectes, membres de la Société Académique d'Architecture de Lyon, et surtout de l'équipe du maître d'oeuvre de l'opération Benoît Poncet, oeuvreront à ces constructions.

La permanence de l'importance de la rue s'explique par sa centralité et son caractère large et rectlligne qui dessine une perspective monumentale et donne une image de grandeur aux événements qui s'y déroulent.
 

L'exposition retrace l'histoire et les usages de la rue de la REpublique à travers des documents d'archives, plans, affiches, estampes, photographies et propose des scenarii de son avenir imaginés par des étudiants de l'Ecole Nationale d'architecture de Lyon.