Aller au contenu principal

Front municipal

Affiche de l'exposition "14/18 - Lyon, jour après jour"

Dès l’annonce de la mobilisation, l’hôtel de ville devient un outil d’organisation de l’aide municipale. La ville y accueille et y organise des oeuvres d’assistance aux civils et aux militaires : l’oeuvre de la lingerie du soldat, le service des disparus, l’oeuvre du paquet du prisonnier de guerre, les soupes municipales, le service d’allocations, etc. De plus, pour fournir du travail aux hommes restés à l’arrière, la municipalité décide de lancer plus tôt que prévu certains chantiers comme celui du stade de Gerland.

 

Mr. Herriot informe la population que la ville de Lyon vient d’être désignée pour hospitaliser le plus grand nombre possible de blessés. En conséquence, les personnes disposant de locaux, de literie et de personnel sont invitées à faire parvenir leurs offres à la mairie. 

Barthélémy Mermet, 21 août 1914